chargement...
  • #buzzPeopleMag

L'Île de la Tentation : découvrez le salaire des tentatrices... Y'a pas de quoi fouetter un chat !

Les deux premiers épisodes de L'Île de la Tentation ont annoncé la couleur : les trahisons et tromperies seront légion pour cette huitième saison du jeu inspiré de Temptation Island, la version originale importée des USA...

Mélody ne cesse de pleurer toutes les larmes de son corps, même quand ce n'est pas elle qui souffre. Même quand elle n'est même pas concernée par la situation... Matin, midi et soir, elle pleure ! Pas franchement passionnant, mais un régal pour les équipes de montage, chargés d'installer une mise en scène dramatique sur tout ça !

L'audience se veut plutôt décevante puisqu'en moyenne, sur les deux premiers numéros, ce sont 300 000 téléspectateurs qui ont suivi l'émission de télé-réalité importée de TF1, et désormais diffusée sur Virgin17 et animée par Laurent Fontaine, toujours sous le contrôle d'Endemol France et de la Fox, société détentrice du concept.

Les couples continuent de mettre leur amour à l'épreuve, face à des tentatrices... très très motivées ! Interviewée par notre ami, l'animateur radio Laurent Argelier, l'une d'entre elles en la personne de Fanny, confiait avoir non seulement fait succomber un des candidats à la tentation, mais être en couple avec lui, aujourd'hui : "Aujourd'hui, je ne suis plus célibataire. Je ne croyais plus en l'amour, et grâce à cette émission, j'ai rencontré l'amour et j'y crois désormais. (...) C'est avec l'un des quatre candidats que je partage ma vie aujourd'hui", confiait-t-elle la semaine dernière au micro de Laurent Argelier.

Cette semaine, le journaliste recevait une autre de ces sublimes créatures chargées de susciter l'envie et le désir chez les candidats, Tara. Peu valorisée dans les épisodes pour le moment, elle pourrait bel et bien faire une entrée fracassante dans le jeu.

"Je découvre les images en même temps que vous, nous n'avons pas vu les images après le montage. (...) Ne pas avoir été beaucoup à l'antenne, ça m'arrange et ça ne m'arrange pas non plus : je travaille en boîte de nuit, donc plus on me voit, plus je travaille. (...) Ça m'arrange aussi dans un sens car passer dans ce genre d'émissions, ça donne une certaine réputation", confie-t-elle dans un premier temps...

Elle va jusqu'à révéler les modalités de l'accord qui lie les tentatrices à la production de l'émission : "On signe un CDD de 15 jours. On gagne plus de 1 000 euros... pour passer 15 jours de 'vacances'. Mais en couple, ils touchent un peu moins !", révèle Tara. Elle ajoute cependant que leur clause de confidentialité leur permet de mettre un peu de beurre dans les épinards, puisqu'elle est estimée à un peu plus de 1 500 euros. "C'est plus de 1 500 euros (pour la clause de confidentialité)", poursuit la tentatrice, qui exerce la profession de gogo-danseuse. On est bien loin des sommes astronomiques habituellement versées aux candidats de télé-réalité... Sans compter l'étiquette Île de la Tentation qui collera à la peau des candidats pendant de longs mois, et la cession de leurs droits à l'image pour diffusion (et rediffusion(s) !) sur l'antenne de Virgin 17 !

Il faut tout de même souligner les talents d'interviewer de notre ami Laurent qui, à force de détermination, parvient toujours à obtenir les réponses qu'il désire, même quand son invitée le rembarre quelques secondes plus tôt d'un "Je ne peux pas trop en parler"... Combien de temps lui aura-t-il fallu pour lui faire cracher le morceau ? Allez, on compte... 1... 2... 3... 4... 5... 6... 7... 8... 9 ! Neuf secondes pour la faire craquer. Quelle efficacité !

Ecoutez l'interview exclusive de Laurent Argelier : vous saurez tout sur les dessous de l'Île de la Tentation !

JO

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire