• #buzzPeopleMag

Amir à son père : "Je sais que tu m'aimes, je ne suis pas blessé..."

Amir Haddad a redonné un peu de dignité à la France dans le concours de l'Eurovision en décrochant une belle sixième place avec son titre J'ai cherché. L'ancien protégé de Jenifer dans The Voice saison 3, édition remportée par l'adorable Kendji Girac, vit son enfin son rêve d'être un chanteur reconnu. Mais la reconnaissance dont il avait sans doute le plus besoin est celle de son père...

Jusqu'à l'âge de 8 ans, Amir et sa famille vivaient en région parisienne, avant de déménager en Israël. Aîné de quatre enfants, le jeune homme de 32 ans raconte dans Télé 7 Jours que son père, médecin, voyageait beaucoup : "On ne le voyait que le week-end." Et l'homme semble plutôt du genre taiseux. Quand Amir, pourtant diplômé et chirurgien-dentiste, a fait le pari de revenir à Paris pour se lancer dans la chanson, il a dû être patient et s'accrocher. Après The Voice, malgré sa belle deuxième place, aucune maison de disques n'a voulu le signer. Amir a donc pris le temps de créer son univers et ses chansons, qui l'ont mené jusqu'à cet Eurovision qui a tout changé.

Dans son album, Au coeur de moi, une chanson est justement dédiée à son père. Intitulée À ta manière, elle parle de ses rapports avec lui, de l'amour qu'ils partagent bien qu'il ne soit jamais formulé. "Il était très absent et n'a jamais été du genre à dire les choses, confie l'artiste, qui accordait il y a peu une interview passionnante à Purepeople. Il a été élevé comme ça. Très pudique, peu démonstratif. Je voulais lui dire : 'Je sais que tu m'aimes, je ne suis pas blessé.' Depuis cette chanson, une brèche s'est ouverte." Et le dialogue s'est engagé. "Hier, j'ai reçu un SMS, raconte Amir dans Télé 7 Jours. Je lui avais envoyé une vidéo de l'émission de France 2 N'oubliez pas les paroles, dans laquelle un candidat chante J'ai cherché. Il a répondu : 'Vidéo vue. La consécration, c'est quand les autres interprètent. Bravo, persévère !' Ça m'a fait chaud au coeur." Une consécration encore plus forte que le succès de son album, certifié disque d'or.

Dans le magazine télé, Amir Haddad reconnaît que l'absence de son père lui rappelle la vie qu'il mène aujourd'hui avec son épouse Lital : il fait carrière en France, elle est décoratrice en Israël. Ils se voient peu. Evoquant sa famille qui vit là-bas, il admet : "Je leurs rend visite de temps en temps, mais c'est de plus en plus rare. Ce sont plutôt eux qui viennent me voir en France. Ma femme a sa carrière là-bas. Alors au quotidien, malheureusement, nous ne sommes pas trop ensemble." Et s'il a toujours voulu des enfants, il reconnaît que ce n'est pas le moment alors que sa carrière explose : "Je veux faire les choses bien et de manière responsable (...) On a encore du temps devant nous. Ma femme a toujours été un soutien, et accepter cet éloignement en est encore la preuve."

Dans TV Magazine, dont il fait la couverture sur un vélo accompagné de notre Miss France 2016, Iris Mittenaere, qui vient justement de se casser la clavicule en chutant sur le Tour de France, Amir révèle discuter avec son épouse de s'installer définitivement dans l'hexagone : "Mais il faut qu'elle parle mieux le français." Ce n'est donc pas pour tout de suite...

Dans quelques jours, le 19 juillet, Amir chantera à New York. Cet automne, il partira enfin à la rencontre de son public : du 15 octobre 2016 au 27 avril 2017, il sera en tournée dans toute la France, ainsi qu'en Belgique et en Suisse.

source :

A voir aussi

Anniversaire