• #buzzPeopleMag

Oscars 2013 : Jennifer Lawrence veut battre la 'vieille Française de 85 ans'

Concluant une semaine de folie, Jennifer Lawrence était l'invitée principale du Saturday Night Live, rendez-vous hebdomadaire qui réunit des millions d'américains devant leurs écrans. Comme à son habitude, la délicieuse 'JLaw' a fait preuve d'un humour infaillible pendant une émission où elle s'est amusée à tacler la passivité de Tommy Lee Jones quasi boudeur pendant les Golden Globes le 13 janvier, ou encore sa performance dans Hunger Games et les Oscars à venir où elle est en course pour la statuette de la meilleure actrice.

Accueillie triomphalement par le public du SNL, Jennifer Lawrence a raconté sa folle semaine débutée par son triomphe aux Golden Globes, d'où elle repartira avec le prix de la meilleure actrice dans une comédie/musical pour sa performance dans Happiness Therapy. L'occasion de revenir avec humour et second degré sur la polémique Meryl Streep – Jennifer Lawrence était arrivée sur scène en s'écriant "J'ai battu Meryl" avant de déclencher une vague de réactions scandalisées dont celle de Lindsay Lohan – et de s'amuser autour du visage impassible de Tommy Lee Jones, partenaire de Meryl Streep dans Tous les espoirs sont permis, qui n'avait visiblement pas apprécié la blague de la jeune américaine impulsive.

Lors de son monologue d'introduction, Jennifer Lawrence a ensuite expliqué qu'elle respectait ses concurrentes aux Golden Globes et que jamais elle ne se serait permise d'attaquer la grande Meryl Streep. Ce qui ne sera pas le cas des Oscars, dit-elle. C'est alors qu'elle va attaquer une par une ses concurrentes. Jessica Chastain qui est nommée pour "avoir organisé la traque pour tuer Ben Laden, alors que moi dans Winter's Bone, j'ai défoncé un écureuil et je l'ai mangé. Bam ! tu peux pas rivaliser," s'est-elle écriée devant un parterre hilare. La jeune actrice, bien décidée à affirmer sa marginalité face aux codes d'Hollywood, s'en est prise à Naomi Watts : "Tu es nommée pour The Impossible, mais le vrai truc impossible, ça serait que tu me battes moi". Viennent alors les deux surprises Quvenzhané Wallis (qui s'en sort quasi indemne) et surtout Emmanuelle Riva, nommée pour Amour : "Une vieille dame française de 85, ça va, je peux me la faire," ironise-t-elle.

Traditionnellement, l'invité spécial est également appelé à jouer dans une parodie-sketch, ce que Jennifer Lawrence n'a pas rechigné à faire pendant 5 bonnes minutes. De retour dans le décor d'Hunger Games, elle se met en scène dans une conférence de presse hilarante où les journalistes posent des questions toutes aussi inutiles les unes que les autres. Le sketch a notamment tourné en dérision le principe même du jeu (tuer ses adversaires pour gagner) ou encore la petite taille de Peeta (joué par Josh Hutcherson dans le film) qui rendrait sa relation amoureuse avec Katniss Everdeen impossible.

Clairement en forme lors de cette soirée, Jennifer Lawrence s'était faite remarquée dans la semaine, lors du Late Show With David Letterman, où la pétillante star d'Hunger Games avait taclé "les idiots" et Lindsay Lohan quant à la controverse Meryl Streep, avant d'user d'auto-dérision sur les photographies retouchées de ses fesses, lors de ses vacances hawaïennes pendant Thanksgiving. Un franc-parler dont Jennifer Lawrence ne se sépare jamais, au plus grand bonheur des spectateurs.

source :

A voir aussi

Anniversaire