• #buzzPeopleMag

Charlotte Casiraghi et Andrea: Spectateurs chic de Pierre, Louis et des Ettori !

Le débat houleux et le bras de fer qui concernent le sort de l'AS Monaco, attendue en Ligue 1 la saison prochaine... sous conditions, n'ont heureusement pas entamé la bonne humeur qui a traditionnellement ses droits au Stade Louis II lors du match de football caritatif annuel précédant le Grand Prix de F1 de Monaco.

En l'absence inhabituelle du prince Albert, au surlendemain de son déplacement en Corse avec la princesse Charlene pour rendre les hommages dus à Sainte Dévote, patronne de l'Île de Beauté et du Rocher, la jeune génération prenait ses responsabilités pour disputer l'incontournable rencontre World Stars, dont c'était la 20e édition, entre la Star Team monégasque et une sélection mondiale de choc issue des circuits (dont la plupart des membres vivent précisément en principauté) : au sein de la formation estampillée famille princière, en tunique noire, Pierre Casiraghi, Louis Ducruet et Paul-Noël Ettori, ex-footballeur de haut niveau reconverti dans le mannequinat et séduisant chéri de Pauline Ducruet, faisaient équipe avec entre autres le tennisman exubérant Novak Djokovic et l'ex-pilote moto GP Max Biaggi pour affronter les Giancarlo Fisichella et autres Fernando Alonso, en maillot à damier, évidemment.

Charlotte Casiraghi, sublime en blue jeans et veste de tailleur sur un chemisier blanc, et son frère aîné Andrea Casiraghi, jeune papa qu'on retrouvait tout récemment avec sa future épouse Tatiana Santo Domingo lors du défilé Croisière Christian Dior organisé sur la digue Casiraghi du port de Monaco avec la complicité de la princesse Charlene, restaient quant à eux sur la touche : Charlotte était chargée de donner le coup d'envoi symbolique du match, mission accomplie d'une gracieuse pichenette, avant de remettre avec Andrea les trophées.

Sur le banc de touche, la princesse Stéphanie de Monaco était une coach pour le moins dissipée, tournant même parfois le dos au match et aux exploits de son fils Louis pour mieux discuter avec ses compères. Pas très grave, vu que Claudio Ranieri, l'entraîneur de l'ASM, était aux commandes de la Star Team MC, créée en 1993 à l'initiative du prince Albert et de Mauro Serra. Jean-Luc Ettori, ancien gardien mythique du club monégasque (pendant près de 20 ans, de 1975-1994, et plus de 700 matchs, dont 602 en Ligue 1, un record) et membre de la Star Team, a observé placidement mais a aussi rejoint sur le terrain (en joueur de champ !) son fils Paul-Noël, 23 ans le 4 juillet, qui a abandonné à l'hiver 2011 sa carrière de footballeur alors qu'il était sous contrat avec le club de Nîmes... mais a évidemment de beaux restes. D'ailleurs, les images parlent d'elles-mêmes : tant Paul-Noël Ettori que Pierre Casiraghi ou Louis Ducruet, qui dévoilait ses abdos et ses tatouages à l'issue de la rencontre, les jeunes beaux gosses du Rocher se sont dépensés sans compter, sous l'oeil d'un Andrea très élégant qui n'a cette fois pas chaussé les crampons, en faveur de la Fondation Princesse Charlene, bénéficiaire comme l'an dernier de la recette du match.

source :

A voir aussi

Anniversaire