chargement...
  • #buzzPeopleMag

Cheryl Cole : ''Personne ne devrait se dévêtir pour vendre des disques''

Cheryl Cole a longtemps fait partie du très sexy groupe Girls Aloud grâce auquel elle a connu le succès. Pourtant, aujourd'hui la chanteuse britannique de 31 ans regrette que les artistes féminines soient aussi peu vêtues et pointe du doigt les "hommes derrière" l'industrie du disque qu'elle accuse de vouloir en montrer toujours plus.

"L'industrie de la musique est dominée par des hommes, et des hommes âgés. Je veux dire, être sexy, c'est bien jusqu'à un certain point. Personne ne devrait se dévêtir pour vendre des disques", a confié Cheryl Cole au magazine Stella. Pourtant, elle est loin de critiquer les chanteuses qui le font, et bien qu'elle ait elle aussi longtemps joué de sa sexualité, elle assure qu'il y a "une façon de faire bien les choses".

"Avec les Girls Aloud, nous portions des jupes vraiment courtes et des tenues très sexy mais nous chantions I'm Just a Love Machine et ce genre de choses. C'était fun, c'était décalé mais ce n'était pas sexuel. Je n'ai jamais fait quelque chose que je ne voulais pas et personne ne m'a dit quoi faire pour suivre le mouvement. Tout le monde est en compétition pour la même chose. Allez tous vous faire f**tre, je préfère le faire à ma façon", a-t-elle expliqué. Plus surprenant, la chanteuse qui poursuit sa carrière musicale en solo après avoir épousé en secondes noces le restaurateur français Jean Bernard Fernandez-Versini, a assuré vouloir un jour entrer en politique et fonder son propre parti !

Engagée, Cheryl Cole l'est pour l'instant déjà auprès des siens puisqu'elle a créé sa propre association, le Cheryl's Fund, qui vient en aide aux habitants du Nord-Est de l'Angleterre afin de les aider à développer leur potentiel. "Je suis fière d'avoir grandi ici et j'ai bien conscience des difficultés que rencontrent les jeunes. Les opportunités d'avenir y sont limitées et beaucoup sombrent dans l'alcool, la drogue et la criminalité. Beaucoup de gens gâchent leur vie parce qu'ils ont le sentiment qu'ils n'ont pas d'autres possibilités. Ma vie aurait pu être bien différente... Je suis consciente d'avoir de la chance. C'est pourquoi je veux récolter de l'argent pour ouvrir un nouveau centre à Newcastle", expliquait-elle justement en janvier dernier.

Elle s'est donc associée une nouvelle fois avec The Prince's Trust afin de pouvoir récolter le maximum de fonds et changer les choses. Une belle initiative en attendant d'embrasser un jour peut-être une carrière en politique.

Coline Chavaroche

source :

Lire aussi...

Last News