chargement...
  • #buzzPeopleMag

Kendra Wilkinson : Rabibochée avec Hank, elle revient sur son passé sombre

2014 n'aura pas été l'année la plus réjouissante pour Kendra Wilkinson. Trompée par son mari Hank Baskett (qui a eu une relation avec un mannequin transsexuel) alors qu'elle était enceinte de leur deuxième enfant, l'ex-Playmate de 29 ans en a gros sur le coeur si bien que depuis quelques semaines, elle n'a de cesse de s'épancher dans les médias.

Après le coup dur et la débâcle, l'heure est à la réconciliation pour la blonde et son sportif de mari de 32 ans : le couple a en effet survécu malgré la tempête et compte bien le faire savoir. Voilà pourquoi ils prennent tout deux fièrement la pose en couverture du magazine Us Weekly, daté du 1er décembre 2014. Visiblement apaisée, Kendra Wilkinson s'affiche tendrement au côté de son époux qui a l'air bien décidé à se laisser faire. Dans les pages de la publication, les parents du petit Hank Jr. (4 mois) et d'Alijah (6 mois) montrent en tout cas qu'ils ont décidé d'enterrer la hache de guerre et de travailler à la survie de leur mariage. Si les détails de la liaison adultère d'Hank Baskett restent, à ce jour, toujours très flous, le fait est que la version livrée par le principal intéressé satisfait visiblement Kendra Wilkinson.

"Tout ce que je peux dire, c'est que je crois Hank. J'aime Hank. Et il m'a prouvé qu'il valait la peine que je lui pardonne et que je me batte pour lui, confie-t-elle au magazine. Il a été au mauvais endroit, au mauvais moment et des choses malencontreuses se passent. Il est très crédule et naïf." Mais si elle s'affiche aujourd'hui apaisée et disposée à pardonner, les mois qui ont suivi la révélation de cette affaire n'ont pas été de tout repos pour la célèbre blonde qui a eu bien du mal à trouver le sommeil. "Je m'endormais à force de pleurer tous les soirs, ne sachant pas ce qu'il s'était vraiment passé. J'essayais d'obtenir tout ce que je pouvais d'Hank mais je n'arrivais pas à contrôler ma rage. Ça devenait vraiment explosif entre nous."

Aujourd'hui, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes... ou presque. Candidate dans l'émission de télé-réalité Je suis une célébrité sortez-moi de là version australienne, Kendra Wilkinson n'a pas précisément passé de bons quarts d'heure face aux caméras mais elle a surtout profité de son exposition médiatique pour revenir sur des épisodes sombres de son passé. Lors d'une interview accordée à Sunday People, l'ancienne Playmate a en effet évoqué ses addictions aux drogues dures. Des addictions à la cocaïne, au LSD et à la méthamphétamine qui auraient bien pu lui coûter la vie. "Mes habitudes face à la drogue ont très vite viré au cauchemar, et une nuit, j'ai bien failli y passer, raconte-t-elle. Ligne après ligne, je ne parvenais pas à m'arrêter. D'ordinaire, je connaissais mes limites et je savais m'arrêter quand je les atteignais même si j'étais une junkie, j'avais quand même peur qu'il se passe quelque chose de mal. Je tremblais de partout, je m'étouffais avec mon propre sang qui coulait dans ma gorge. J'étais vraiment dans un état grave, tout le monde a cru que j'étais en train de mourir."

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire