• #buzzPeopleMag

Ariana Grande, son chagrin "dchirant" pour Mac Miller et sa romance "irraliste" avec Pete Davidson

Ariana Grande, son chagrin

Après deux années en dents de scie, Ariana Grande voit enfin la lumière au bout du tunnel.

Ce qu'a dû affronter la chanteuse récompensée aux Grammys au cours des récents mois n'est un secret pour personne : le tragique attentat à la bombe de Manchester, la mort prématurée de son ex Mac Miller, les fiançailles rompues avec Pete Davidson et deux albums au succès planétaire (sortis à six mois d'intervalle), pour résumer. Et si le public a suivi tout cela avec une curiosité et une sympathie sans failles pour la superstar, la jeune femme de 26 ans est du genre à s'épancher en chanson plutôt qu'à l'écrit ou à l'écran.

Néanmoins, en tant que cover-girl du numéro d'août 2019 de Vogue, la chanteuse revisite ces moments monumentaux dans une interview pour le magazine, bien que, comme elle l'admet volontiers auprès du mensuel : "Je suis une personne qui a enduré pas mal de choses et je ne sais pas quoi en dire, que ce soit à moi-même et encore moins au monde."

La star continue avec sincérité : "Quand je me vois sur scène, je suis cette artiste parfaitement apprêtée qui est très douée pour ce qu'elle fait et puis, dans des situations comme celle-ci, je ne suis qu'une petite flaque complètement névrosée et perdue qui essaie de comprendre ce qui se passe... je dois être la fille la plus chanceuse du monde, et la plus malchanceuse aussi certainement."

Grande développe : "Je dois faire attention à me reconstruire tout en ne laissant pas les choses qui m'ont affectée être abordées avant que je ne sois prête, et aussi apprécier les belles choses qui me sont arrivées dans la vie et ne pas avoir peur qu'on me les arrache parce que le traumatisme me dit que ça va arriver, vous voyez ce que je veux dire ?"

Il y a des traumatismes dont elle n'est pas décidée à parler, dont celui de l'attentat à la bombe de Manchester. "Ce n'est pas mon traumatisme", déclare-t-elle à Vogue. "C'est celui des familles. C'est leur deuil, et c'est donc très dur d'en parler sans penser au fait qu'ils vont lire ça et que ça va rouvrir leur blessure."

Grande explique : "Je suis fière qu'on ait réussi à collecter beaucoup d'argent dans le but d'offrir aux gens un sentiment d'amour et d'unité, mais au bout du compte, ça n'a ramené personne. Tout le monde a dit, ouah, regardez, c'est formidable, et je me disais, mais qu'est-ce que vous racontez ? On a fait du mieux qu'on pouvait, mais en réalité, on n'a rien accompli. Je suis navrée. J'ai beaucoup de choses à dire qui pourraient sans doute aider les gens et que j'ai envie de partager mais j'ai encore beaucoup de choses à digérer moi-même et je ne serai sans doute jamais prête à en parler."

Comme elle le dit au magazine, la star s'est servie du travail pour échapper à la réalité. Ça a été le cas après la mort prématurée de Miller, 26 ans, dont on a su après qu'elle avait été causée par une overdose accidentelle due à un mélange toxique de drogues. "Mes amis savent combien la musique me réconforte donc je suppose que c'est ce qu'ils ont essayé de créer pour moi", dit-elle à propos de son retour en studio près de son appartement.

"Mais si je suis complètement honnête, je ne me souviens pas de ces mois de ma vie parce que j'étais (a) trop soûle et (b) trop triste. Je ne me souviens pas vraiment comment ça a commencé ou comment ça s'est fini, ni comment, tout à coup, il y a eu 10 chansons de faites", confie Grande à Vogue.

"Je crois que c'est le premier album et aussi la première année de ma vie où je me rends compte que je ne peux plus repousser le fait de passer du temps avec moi-même, rien que moi. J'ai été en couple toute ma vie d'adulte. J'ai toujours eu quelqu'un à qui dire bonne nuit. Et Thank U, Next a marqué cette prise de conscience. Ça a été ce moment terrifiant où je me suis dit : « Ouah, il faut que tu affrontes tout ça, maintenant. Fini les distractions. Tu dois guérir de toute cette m---e. »"

Après sa rupture avec Miller au printemps 2018, les fans avaient été choqués d'apprendre qu'elle s'était fiancée avec le comique de Saturday Night Live Pete Davidson. "Mes amis m'ont dit : « Viens ! On va passer un super été. » Et là, j'ai rencontré Pete, et ça a été une fantastique distraction", dit-elle à Vogue. "C'était frivole et marrant et dingue et complètement irréaliste, et je l'aimais, mais je ne le connaissais pas. Je suis comme un petit enfant face à la vie réelle et en tant qu'artiste, je suis une vieille âme, rompue à tout ce petit jeu. Je ne me fais toujours pas confiance pour ce qui est de la vraie vie."

Le couple a annulé ses fiançailles et rompu un mois après la mort de Miller. La chanteuse a ensuite dit en chantant : "avoir de la peine pour la personne avec qui tu es parce que tu aimes quelqu'un d'autre" dans son titre "Ghostin".

"C'est déchirant", confie-t-elle à Vogue à propos de son chagrin pour le rappeur décédé. "Notre relation était loin d'être parfaite mais, m---e. C'était la meilleure personne que j'aie connue et il ne méritait pas tous les démons qu'il avait. J'ai été sa béquille pendant très longtemps et j'ai fini par être... de moins en moins solide. Il a commencé à s'effondrer."

Le numéro d'août 2019 de Vogue sera disponible dans les kiosques américains le 23 juillet.

source :

A voir aussi

Anniversaire