• #buzzPeopleMag

Charlene et Albert aux anges, Caroline fière... Le superbe Bal de la Rose

Le tout-Monaco avait rendez-vous au Sporting, au sein de la salle des Etoiles, pour assister à la nouvelle édition du Bal de la Rose le 29 mars. Après le thème Belle Epoque de l'an dernier, les invités ont eu la joie de découvrir le décor qui porte cette année encore la griffe du créateur Karl Lagerfeld, directeur artistique de la maison Chanel.

La famille princière était réunie pour l'événement au profit de la Fondation Princesse Grace qui fête cette année son 50e anniversaire. Selon le magazine Gala, la princesse Caroline, en robe-kimono Chanel comme sa fille Charlotte, se remettait d'une opération récente du genou, l'obligeant à porter des baskets et à utiliser discrètement une canne noire. Mais rien ne pouvait lui enlever son beau sourire, aux côtés de sa fille, jeune maman radieuse, et son fils Pierre Casiraghi, accompagné de sa belle Beatrice Borromeo. Pas de signe de son fils aîné Andrea, certainement auprès de sa femme Tatiana et leur enfant Sacha.

Si l'on note l'absence de Stéphanie de Monaco, les convives étaient ravis d'applaudir l'entrée du prince Albert, au bras de son épouse Charlene, accueillis par les élèves de l'académie de danse Princesse-Grace, habillés par Lagerfeld lui-même. Portant une splendide robe aux couleurs de la nuit d'Akris, l'altesse monégasque de 35 ans avait déclaré à propos de son bien-aimé à Vanity Fair : "Albert est passionné, intelligent, romantique, il est l'homme que j'aime et que j'estime. Son passé ne m'appartient pas." Loin de toute polémique, la belle nageuse se veut à l'aise et impériale lors de cette grande soirée monégasque qui comptait également sur la venue du césarisé Guillaume Gallienne et sa femme Amandine, la plantureuse Victoria Silvstedt, Jacky Ickx, Max Biaggi, le prince Serge de Yougoslavie, ou encore du prince Emmanuel Philibert de Savoie.

Une tombola, animée par l'incontournable Stéphane Bern, était évidemment organisée, dotée de nombreux lots offerts par des maisons de luxe présentes sur le Rocher. "Un moment de rêve et de suspense où il fut possible de remporter, notamment un vol de deux heures en jet privé, un ensemble de prêt-à-porter Chanel ou, et en premier lot, un collier Repossi composé de sept rangs de tourmalines", précise Monaco Matin.

Pour cette édition 2014 (la 60e du Bal), la princesse de Hanovre, présidente de la Fondation, a demandé à son ami Karl Lagerfeld d'imaginer à nouveau le Bal de la Rose, transformant le lieu jusqu'au plafond en un immense décor géométrique aux dominantes bleues, rouges, jaunes, vertes et blanches. Le grand Karl s'est d'ailleurs livré à Nice Matin, la veille du Bal. Muni de son franc-parler, il a déclaré : "Je suis un irresponsable. C'est ce qui me permet de travailler sérieusement." Avec Caroline, ils ont décidé de réaliser un bal "russe" en s'inspirant de la période du constructivisme et de rendre hommage à Kazimir Malevitch, principal inspirateur ce mouvement artistique, architectural et spirituel qui a vu le jour en Russie au début du XXe siècle : 14 000 roses pour décorer une salles des Etoiles, les sons de la DJette Dasha Malygina mais aussi ceux de Mika. Le juré de The Voice était de retour sur le Rocher pour interpréter, dans le lieu le plus approprié qui soit, son tube au titre de l'icône du cinéma et de Monaco, Grace Kelly et a fait danser tous les convives.

source :

A voir aussi

Anniversaire