• #buzzPeopleMag

Charlene de Monaco, Bal de la Rose 2013 : Prude, puis décolletée et scintillante

Au Bal de la Rose 2013, baptisé Belle et Pop, qui s'est déroulé dans une ambiance magique élaborée à la demande de la princesse Caroline de Hanovre par Karl Lagerfeld, les principales figures féminines étaient samedi soir quasiment toutes en vedettes au Sporting de Monte-Carlo, chacune à sa façon.

Présidente de la Fondation Princesse Grace au profit de laquelle est donnée la soirée, la princesse Caroline, superbe jeune grand-mère, était une dame de coeur fidèle au poste. A ses côtés, sa fille Charlotte Casiraghi était la belle amoureuse : rayonnante et glamour dans une robe Chanel rose pâle à froufrou qui jouait avec les codes de l'événement, parcourant le temps de la Belle Epoque à la pop en l'honneur des 150 ans de la Société des Bains de mer de Monaco, la jeune femme de 26 ans franchissait un grand cap en officialisant sa relation amoureuse avec l'humoriste Gad Elmaleh. Beatrice Borromeo, compagne de Pierre Casiraghi, jouait les astres lumineux, éblouissante et jamais prise en défaut dans les grandes occasions. L'explosive Rita Ora héritait du rôle de bombe pop pour la partie moderne du show, tandis que le top britannique Cara Delevingne, non contente d'être la sensation internationale du moment, était en quelque sorte le gros lot de la tombola du Bal de la Rose du Rocher, au côté d'un Stéphane Bern subjugué. Et Charlene, dans tout cela ?

Si le rassemblement de la famille princière a été passablement éclipsé par la seule actualité sentimentale de Charlotte Casiraghi, la princesse Charlene de Monaco n'a rien fait pour attirer les regards sur elle lors de son passage sur le tapis rouge du Sporting, au bras du prince Albert. Apparemment vêtue d'une robe Ralph Lauren du plus bel effet, il fallait en imaginer le haut et se repaître de ce qui ressemblait à une impressionnante parure de cou puisque l'ancienne nageuse, peut-être frileuse, a conservé par-dessus une crop jacket en cuir crème. Un mariage pas forcément heureux qui avait le don d'allonger sa mince silhouette...

Une fois à l'intérieur de la somptueuse Salle des étoiles, la princesse Charlene tombait la veste pour laisser apparaître - option relativement rare de sa part - un profond décolleté de satin en V (ou plutôt un décolleté en trompe-l'oeil, avec du tulle transparent), ainsi qu'une sorte de châle scintillant formant le haut de la robe, s'enroulant autour de son cou et ruisselant majestueusement sur ses épaules. Une belle surprise !

source :

A voir aussi

Anniversaire