• #buzzPeopleMag

NRJ MAs 2012 : M. Pokora, Baptiste Giabiconi, Seal ou Bieber, chacun son style

Si le tapis rouge cannois des 13e NRJ Music Awards a succombé sous le charme de ces dames et particulièrement quelques coups d'éclat retentissants, de la vraie-fausse poitrine de Shy'm au vrai ventre d'une Elisa Tovati près d'accoucher, et sous l'amour de couples stars, il a également servi de podium à quelques mâles de première importance qui y ont défilé en solo. Mais avec brio.

Impossible, avec leurs passages respectifs à quelques minutes d'intervalle, de ne pas brosser de comparaison entre M. Pokora et Baptiste Giabiconi, deux flagrants beaux gosses de la soirée. Sur le plan artistique, il n'y a pas vraiment eu de compétition, ne serait-ce que parce que le mannequin phare de Karl Lagerfeld n'a pas encore pleinement lancé sa carrière musicale et que M. Pokora maintient la sienne à un niveau de rouleau compresseur. Déjà prêt à publier un nouvel album en mars prochain, M. Pokora a ainsi écrasé la concurrence et créé l'événement en conservant les deux titres qu'il avait obtenus au Palais des Festivals à Cannes lors des NRJ Music Awards 2011, à savoir Meilleur interprète masculin francophone et Meilleure chanson francophone de l'année (avec sa... reprise d'un classique de Goldman, A nos actes manqués). Baptiste, lui, a semblé un peu à la peine lors de l'hommage collégial à Michel Berger.

Mais sur le tapis rouge, la confrontation valait le coup d'oeil : M. Pokora n'a pas sacrifé son habitude du jean, et l'a porté avec une veste grise et une chemise bleu clair, tendance décontractée (un noeud de cravate approximatif), tandis que Baptiste Giabiconi, en bon disciple du Kaiser Karl, jouait sa partition en costume noir et blanc, avec un noeud de cravate slim.

Blanc, c'était par ailleurs l'option massive choisie par Seal, littéralement aveuglant (ses chaussures aussi crèvent les yeux...). En plein divorce d'avec Heidi Klum, le chanteur soul britannique a fait la surprise de sa venue, pour interpréter en duo avec Nolwenn Leroy Let's Stay Together, extrait de son album Soul 2.

Il y en a toutefois eu pour oser la couleur : ce fut notamment l'apanage de Justin Bieber, parrain de cette nouvelle édition des NRJ Music Awards qui l'avaient récompensé l'an dernier. Le jeune Canadien a ajouté au ridicule de son Award d'honneur bizarrement présenté ("Plus jeune lauréat d'un award d'honneur") une de ces vestes indescriptibles qu'il affectionne, avec des chaussures assorties pour la touche mode. Au moins, il était protégé de la pluie. Impossible toutefois de rivaliser avec l'inégalable Pascal Nègre : le boss d'Universal Music France a dégainé un costard rose brillant à motifs qu'il est sans conteste l'un des seuls au monde à pouvoir porter avec une telle aisance.

Souvent assez funky, Mika, sacré Interprète international de l'année, est resté sage, dans un costume bleu marine.Johnny Hallyday est resté prudemment enveloppé dans son manteau bleu. Quant à Fabien Barthez, Calogero, Mickaël Miro ou encore Max Boublil, ils étaient venus en toute décontraction. Pas autant tout de même que les grands gagnants de la soirée, RedFoo et SkyBlu, alias le duo LMFAO, et leurs tenues déjantées de rigueur.

source :

A voir aussi

Anniversaire