• #buzzPeopleMag

Les Enfoirés, victimes du marché noir : une première réparation obtenue

C'est une victoire pour les Restos du Coeur : le tribunal de grande instance de Paris vient d'interdire au site Internet Starlight de vendre des places pour le concert des Enfoirés à des tarifs prohibitifs.

Fin décembre, nos confrères du Progrès se faisaient l'écho d'un odieux marché noir autour des concerts des Enfoirés qui se tiendront du 1er au 6 février prochain à Lyon. Sur Internet, alors que les tickets sont vendus entre 43 et 65 euros, il était possible d'en racheter à des tarifs bien plus élevés, de 199 à 249 euros sur le site Starlight, par exemple. Nos confrères dénonçaient un "marché noir indécent" et "des particuliers qui tentent de se faire du beurre sur le dos des Restos du Coeur".

"Pour l'heure, les Restos ne veulent pas commenter cette décision, car d'autres actions sont en cours contre deux autres sites, mais il est rassurant de voir que la justice est passée, car les concerts doivent rester accessibles à tous", explique François-Xavier Mayol, avocat de l'association, dans Le Parisien.

Devant le tribunal, le créateur du site Starlight s'est décrit comme "un mandataire qui recherche et achète des places pour le compte des internautes". La loi du 27 juin 1919 interdit cependant la vente de billets de spectacle subventionné à un prix supérieur à leur valeur faciale, d'où la condamnation du site. La justice a décidé que si Starlight ne retirait pas les billets du spectacle des Enfoirés, le site devrait verser 500 euros par jour de retard aux Restos du Coeur, en plus des 2000 euros d'amende et des 2000 euros au titre de réparation du préjudice subi.

D'autres sites continuent de proposer des billets pour Les Enfoirés à des prix exorbitants : en décembre, l'AFP recensait un billet de première catégorie proposé à 1490 euros, soit plus de 20 fois son tarif normal, sur le site viagogo.fr.

source :

A voir aussi

Anniversaire