chargement...
  • #buzzPeopleMag

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé : c'est la fin de cinquante ans de coups de foudre...

C'est parti : dans quelques minutes, la formidable collection d'art assemblée pièce après pièce par feu Yves Saint Laurent décédé le 1er juin 2008 et Pierre Bergé éclatera en une myriade de fragments d'histoire. Une belle histoire au carrefour de la mode, de la culture, de la passion, de la patience, de l'art d'aimer.

Après avoir été exposée au Grand Palais, au pied des Champs-Elysées, tout le week-end et jusqu'à ce matin, dans une scénographie imitant la configuration du domicile privé d'Yves Saint Laurent dans le septième arrondissement (rue de Babylone, depuis 1972), ce legs à l'humanité, visité par plus de 20 000 personnes en deux jours, va être dispersé dans ce qui est d'ores et déjà présenté comme "la vente du siècle". "La collection est estimée entre 200 et 300 millions d'euros. Si ce chiffre est atteint, ce sera un record mondial pour une collection privée" (163 millions, en 1997), a-t-on indiqué. Une vente événement qui a mobilisé des moyens hors norme : 100 lignes de téléphone pour "répondre" à un catalogue qui pèse pas moins de... 10 kg (1 800 pages !), tout est... proportionnel dans la disproportion !

Outre les deux bronzes du Palais d'été de l'empereur Qianlong, qui ont acquis récemment une fulgurante célébrité (non pas seulement au regard de leur valeur culturelle, artistique ou fiduciaire, mais parce qu'ils se trouvent au coeur d'une... querelle historico-politique !), ce sont quelque 730 oeuvres d'art au total, peinture, mobilier Art Déco et émaux vénitiens du XVIe siècle, qui seront soumises dès ce soir, 19 heures, à un club très fermé de collectionneurs fortunés.

A elle seule, la toile cubiste Instruments de musique sur un guéridon, réalisée en 1914 par Picasso, est estimée entre 25 et 30 millions d'euros.

Ce soir, lors d'une séance de prestige, ce sont les chefs d'oeuvre de l'art impressionniste et moderne (Picasso, Brancusi, Léger, Mondrian, Matisse, ...) que se disputeront âprement les quelque 1 200 enchérisseurs attendus de toutes parts et qui ont réussi à préempter... un siège ! Demain après-midi, seconde vacation, avec tableaux et dessins anciens (Ingres, Géricault) au programme, ainsi que les Arts Décoratifs. Clou du spectacle mercredi, avec la cession des fameuses têtes (de rat et de lapin) de la fontaine-horloge issues du sac du Palais d'été par les Français et les Britanniques : moins de 48 heures pour dénouer le casse-tête chinois...

Si l'éclatement de ce qui est ni plus ni moins que la compilation des coups de foudre de deux "princes de la Renaissance", selon la formule du vice-président de Christie's France, peut avoir quelque chose de poignant, il convient de signaler que les bénéfices issus de la vente iront à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent, à du mécénat culturel, ainsi qu'à la recherche médicale et tout particulièrement la lutte contre le sida. A noter que le compagnon du défunt couturier, Pierre Bergé, a soustrait deux des oeuvres à l'engouement des amateurs d'art, pour en faire don : L'adoration des mages, tapisserie de Burne-Jones, ira à Orsay, et le Portrait de Don Luis Maria de Cistué par Goya, au Louvre.

D'ici quelques heures, certains heureux acquéreurs pourront plonger dans l'intimité créatrice du saint couturier, explorer l'épanouissement mutuel de la création et de ses créations.

Et pour les moins aisés, mais désireux tout de même d'emporter un pan de ces histoires entrelacées, tissées l'une dans l'autre, près de 800 vêtements et accessoires signés YSL, des pièces venant de particuliers, seront vendus aux enchères jeudi et vendredi, avec certains lots à 50 euros pour prix de départ.

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire