chargement...
  • #buzzPeopleMag
 

Bernadette Chirac a empêché les fiançailles de Jacques avec une autre femme

Bernadette Chirac renferme de multiples secrets. L'ancienne première dame de 85 ans, retirée de la scène médiatique à cause d'une santé fragile, en livre quelques-uns dans l'ouvrage Bernadette Chirac, les secrets d'une conquête écrit par Erwan L'Eléouet, publié aux éditions Fayard.

Le journaliste a eu le privilège de pouvoir rendre visite à l'épouse de l'ancien président de la République Jacques Chirac et lui présenter des souvenirs immortalisés en photos, réunis dans deux albums transmis par Nicolas Panhard, l'un des cousins de Bernadette Chirac. Erwan L'Eléouet raconte ainsi dans l'édition du 27 février 2019 du Figaro que l'ancienne première dame en est naturellement venue à se confier sur sa mère, Marguerite de Brondeau d'Urtières, "une femme très snob et très dure". "J'étais trouillarde et timide, j'ai bien changé. Je n'aurais pas survécu si ma mère n'avait pas été si dure comme ça avec moi", a-t-elle avoué. Marguerite de Brondeau d'Urtières, décédée en 2000 à l'âge de 90 ans, avait pour habitude de répéter à sa fille : "Vous pleurerez un autre jour !"

Tombée amoureuse de Jacques Chirac à Sciences Po, Bernadette Chirac a bien failli ne jamais l'épouser. Grâce à Erwan L'Eléouet, il est révélé que l'ancienne première dame s'est battue pour lui, aidée par Marie-Louise Chirac, sa belle-mère. A l'époque, le jeune étudiant est "parti pour les États-Unis et veut se fiancer avec une jeune Américaine..." "Bernadette se ligue alors avec sa future belle-mère pour faire revenir le jeune Jacques", est-il relaté dans les colonnes du Figaro.

Aux côtés de celui qui est devenu son époux en 1956, Bernadette Chirac se construit une carrière politique devenant conseillère générale de la Corrèze. Ensemble, ils fondent une famille avec son lot de difficultés. Laurence, l'aînée décédée en avril 2016, souffre d'anorexie mentale. "Quand on se retrouvait mon père, ma mère et moi au milieu de la nuit dans une chambre d'un service de réanimation devant le lit de Laurence, nous étions un clan soudé", témoigne Claude, l'autre fille de Bernadette et Jacques Chirac.

Durant toute sa vie, Bernadette Chirac n'a suivi qu'un objectif : "continuer d'épater son mari", même si celui-ci n'a pas toujours été tendre avec elle.

L'interview d'Erwan L'Eléouet est à retrouver dans Le Figaro en kiosques le 27 février 2018.

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire