chargement...
  • #buzzPeopleMag

Bernadette Lafont : La télévision pour laquelle elle a brillé lui rend hommage

Bernadette Lafont, égérie de la Nouvelle Vague et comédienne populaire, nous a quittés le jeudi 25 juillet au matin, à l'âge de 74 ans, au CHU de Nîmes, où elle avait été hospitalisée à la suite d'un malaise. Ses obsèques se tiendront lundi 29 juillet sur ses terres. Une pluie d'hommages s'est abattue pour celle qui débordait de talent, de beauté et d'une insolence toujours bienvenue. Figure du cinéma, fiancée du théâtre qui lui apportait tant de sensation, la comédienne a également beaucoup donné à la télévision.

La liste de ses participations à des téléfilms est bien longue, elle qui a commencé dès les années 1960, comme dans Max le débonnaire, à travailler pour le petit écran. Merci Bernard de Jean-Michel Ribes en 1982, Monsieur Ripois (1993), remake du film de René Clément, un rôle dans Maigret, Les Diablesses en 2007... Bernadette Lafont se plaisait toujours dans l'univers de la fiction.

Laurent Gamelon, le papa de Clem, a tourné avec Bernadette Lafont dans l'un de ses derniers téléfilms, Le Bon Samaritain, en 2011 sur TF1. Pour TV Mag/Le Figaro, il revient sur sa rencontre avec l'actrice : "Bernadette était une légende vivante, elle avait une place particulière. Il y a bien sûr d'autres icônes, son style un peu gouailleur à la fois populaire et classe, la distinguait. [...] Bernadette était quelqu'un de profond." Sur le tournage du Bon Samaritain, elle était "très méticuleuse, très studieuse, très professionnelle, très vigilante par rapport à ce qu'on faisait. Je l'avais invitée pour un dîner en tête à tête, mais aussi à une petite fête où elle était évidemment venue. Ça m'a bien plus de la rencontrer et de travailler de façon aussi proche. Et puis il y avait Galabru sur le tournage, ils se connaissaient depuis très longtemps. Je buvais du petit-lait, j'étais aux petits oignons avec eux".

France 5 a décidé de remplacer un épisode de la série documentaire Verdict, ce dimanche 28 juillet à 22h25, par la rediffusion d'un documentaire consacré à la comédienne, Une sacrée bonne femme. Ce portrait de l'actrice a été réalisé par Véronique Aubouy l'an dernier dans le cadre de la collection Empreintes.

Une belle fille comme moi, réalisé par François Truffaut en 1972, sera diffusé sur Paris Première, ce dimanche 28 juillet, à 20h40. Dans ce film, Bernadette Laffont, qui partage l'affiche avec Claude Brasseur et Charles Denner, interprète le personnage de Camille Bliss, une prisonnière prête à tout pour devenir chanteuse.

Le lundi 29 juillet, Arte dévoilera à 19h40 un épisode inédit de sa série comique, La Minute vieille. Tourné en juin, l'épisode intitulé Un spectateur hors du commun met en scène Bernadette Lafont, Anémone et Judith Magre. Puis, à 20h50, la chaîne diffuse La Maman et la putain, de Jean Eustache.

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire