chargement...
  • #buzzPeopleMag
 

Julie Gayet, radieuse et écolo, rayonne au Mondial de l'Auto

Rare il y a quelques mois à peine, Julie Gayet multiplie aujourd'hui les apparitions publiques et semble avoir tourné la page du GayetGate alors que François Hollande a dû replonger dans les remous de ce scandale avec la publication du livre de son ex-compagne Valérie Trierweiler.

Le 2 octobre, l'actrice française était elle aussi du côté de la Porte de Versailles pour assister à la soirée presse/VIP du Mondial de l'Automobile 2014. L'occasion pour la comédienne d'aller faire un tour sur le très prisé stand de la marque française Renault et, notamment, d'essayer le concept-car Eolab, véritable attraction en ce début de Mondial. Relevant le pari écologique, domaine qui tient aussi à coeur à de nombreux artistes soucieux de l'avenir de la planète, l'Eolab, introduit dès jeudi sur le salon parisien, s'est posée directement comme un modèle-laboratoire pour les prochains modèles de la marque au losange. Cette compacte, qui affiche un design fin et une consommation de 1,0 litre /100 grâce à l'association d'un 3 cylindres de 75 chevaux avec un bloc électrique, ne manque pas d'attirer les regards et fait même les gros titres de la presse automobile.

C'est ravie et le sourire aux lèvres que Julie Gayet a pu prendre place dans l'élégant habitable de la compacte Renault. L'actrice blonde, vêtue d'un chemisier blanc, d'une veste noire et d'une longue robe, a notamment posé pour quelques photographes, toujours avec ce sourire si communicatif.

Le mois dernier, elle a aimanté les regards à Deauville, puis à San Sebastian, où elle venait défendre une production de sa société, Rouge International. Elle en avait profité pour évoquer un peu plus longuement l'après-GayetGate, soulignant qu'elle recevait des scénarios pour le moins originaux et avouant surtout qu'elle n'avait pas changé depuis son histoire avec le président de la République. Une histoire que Closer avait révélé au grand jour début janvier, provoquant un raz-de-marée politique.

Le 1er octobre, elle assistait à l'ouverture de la 14e édition du Festival international du film de Beyrouth dont elle préside le jury composé d'Alesia Weston, Homayoun Ershadi, Joëlle Touma et Mike Goodridge. En marge de la présentation de Sils Maria, la très glamour comédienne (habillée d'une robe rose poudrée) a dénoncé "le fondamentalisme et la barbarie" qui "font des dizaines de milliers de victimes" en Syrie. Le festival refermera ses portes le 9 octobre prochain.

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire