chargement...
  • #buzzPeopleMag
 

Geneviève de Fontenay, plus motivée que jamais, a obtenu sa chaîne de télé !

Réactualisation : La Miss Nationale de Geneviève de Fontenay aura le droit de passer à la télé ! C'était une des dernières crispations de la dame au chapeau : après avoir obtenu de la justice le droit de fonder son concours concurrent de celui de Miss France (Endemol), et après avoir mis la main à la poche pour permettre qu'il ait lieu, il restait à lui octroyer une diffusion en télévision. Et là, l'affaire s'était corsée... Un temps sur les rangs pour retransmettre l'élection Miss Nationale, qui aura lieu dimanche soir, salle Wagram (Paris), au lendemain de l'élection Miss France à suivre sur TF1, la chaîne de la TNT IDF1 avait dû renoncer, faute de moyens suffisants. Et Geneviève de Fontenay ne devait plus compter que sur un éventuel partenariat avec Dailymotion pour une webdiffusion.

Mais BFM TV est arrivée ! La chaîne d'information en continu de la TNT retransmettra en partie ce dimanche soir l'élection de Miss Nationale. "En partie" signifiant en l'espèce que BFM TV assurera le suivi de toute la cérémonie en fil rouge, grâce à son envoyée spéciale sur place, la jolie et talentueuse Candice Mahout, avant de consacrer son antenne, vers 23 heures, aux dernières minutes cruciales de l'événement, diffusées en direct jusqu'au triomphe de la première Miss Nationale, élue par un jury augmenté de la présence de l'actrice Marisa Berenson et de l'escrimeuse Laura Flessel , selon une information du site de Télé Loisirs. Ça commence à avoir de la gueule ce jury ! Allez Geneviève !

Publié le 2 décembre, à 13h21 : Et si finalement, Geneviève de Fontenay n'attendait que cela, depuis ce jour de 2002 où elle cèda la marque Miss France à un ogre audiovisuel, Endemol ? Organiser un nouveau concours de Miss, comme au bon vieux temps, quand en 1954 elle créait avec Louis de Fontenay sa société. Ce week-end, la France élira deux Miss. D'un côté, celle de TF1 avec une grande soirée présentée par Jean-Pierre Foucault et un jury présidé par Alain Delon. Le lendemain, l'élection de Miss Nationale made in Geneviève, salle Wagram à Paris, avec peut-être une retransmission sur Internet grâce à Dailymotion. "Je suis fair-play, je laisse Endemol faire son élection, la mienne n'aura lieu que le lendemain (...) La France mérite bien deux Miss ! Les Français choisiront celle qu'ils préfèrent !" plaisante l'infatigable dame au chapeau.

Endemol n'a pas pour autant renoncé à envoyer Geneviève de Fontenay, 78 ans, à la retraite. En vain pour le moment, même si la société de production tente de faire appliquer une clause de non-concurrence reconnue par le tribunal de commerce mais jugée illicite par la cour d'appel de Paris. La cour de cassation tranchera. En attendant, les 25 candidates de Geneviève seront bien là dimanche soir. Et l'une d'elles sera désignée Miss Nationale 2011, après que les internautes auront choisi les 7 finalistes via le site de Téléloisirs.fr. Retrouvez les 25 candidates de Miss Nationale en cliquant ici. Geneviève, une petite question : "Tous vos supporters avec des vraies valeurs, surtout ceux de la France "profonde", on va dire... ont-ils tous l'internet et sont-ils habitués à manier cet outil ?"

La force de Geneviève ? Sa popularité !

Pendant ce temps, Geneviève de Fontenay continue d'agiter la planète médiatique avec son élection alternative, "même le New York Times en a parlé", jubile-t-elle. Son plus grand bonheur serait évidemment que les téléspectateurs désavouent la grande soirée de TF1... Faut pas trop y compter quand même ! GDF considère que sa popularité est restée intacte après sa démission en début d'année, furieuse qu'Endemol recrute Kelly Bochenko pour La ferme Célébrités après sa destitution pour avoir posé en (très) petite tenue. "Je sens que j'ai le peuple avec moi", lance, le poing levé, Geneviève ce matin sur RTL. Elle a quand même déclaré que les téléspectateurs regarderont TF1... pour voir comment cela se passe, en son absence !

Chez Endemol, on relativise : "Elle n'était que l'un des éléments de la popularité de Miss France", explique Sylvie Tellier. Comprenez qu'elle n'est pas la seule à avoir porté le succès d'audience de l'élection. Peut-être. Mais le grand retour des valeurs traditionnelles dans notre société pourrait profiter à la dame au chapeau, éternelle pourvoyeuse de "l'élégance française et de la morale". "J'ai été trahie dans mes convictions, dans mes valeurs (...) Ils m'ont provoquée, il y a eu l'affaire Valérie Bègue. Et puis Miss Paris, les jambes écartées le doigt où je pense, je n'avais jamais vu ça de ma carrière !", s'emporte la nouvelle présidente de Miss Nationale.

Geneviève a mis la main à la poche

"Je porte tout à bout de bras, c'est moi qui organise tout, j'ai tout payé, la location de la salle, l'hôtel des candidates, heureusement que des gens m'aident", explique Geneviève de Fontenay, plus motivée que jamais, ce matin au micro d'Yves Calvi. "Fière d'être allée jusqu'au bout" et ne prêtant pas beaucoup d'attention à Alain Delon, qui l'a récemment critiquée, Geneviève de Fontenay confiait en fin d'interview : "Vous savez, il faut relativiser, ce n'est qu'un concours de beauté. Il y a bien d'autres problèmes qui m'interpellent en ce moment. Et parfois, ça me gêne de parler de ça en ce moment, quand des gens dorment dans la rue. Tout ça me paraît tellement dérisoire, je prends donc ça au deuxième degré". Rendez-vous lundi pour connaître les deux nouvelles Miss, Nationale et France !


source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire