• #buzzPeopleMag

Clara Rojas : La codétenue d'Ingrid Betancourt... son terrible vécu au cinéma !

Venant d'achever le tournage du Piège Afghan avec Marie-Josée Croze, le réalisateur Miguel Courtois s'attaque à un autre sujet délicat : la captivité de Clara Rojas, codétenue d'Ingrid Betancourt dans la jungle colombienne, indique Le Film français !

Ce long métrage, intitulé Opération E, portera sur la vie d'otage de Clara Rojas, enlevée, tout comme Ingrid Betancourt, en 2002 par les FARC et libérée en 2008. Le film s'attachera à conter ses six années en captivité et notamment son fils Emmanuel, né en 2004 de sa liaison avec un guérillero. Le tournage de cette oeuvre, au scénario d'Antonio Onetti, démarrera en septembre en Colombie.

La distribution n'est pas encore complètement définie et on ne sait pas quelle actrice entrera dans la peau de Clara Rojas, ni dans celle d'Ingrid Betancourt, qui apparaîtra certainement dans ce biopic. Toutefois, on sait que l'acteur Luis Tosar, dernièrement vu aux côtés de Gael Garcia Bernal dans Même la pluie, fait partie de l'aventure.

Le réalisateur et le scénariste vont-ils s'appuyer sur le récit de sa détention qu'elle a écrit, intitulé Captive ? Vont-ils faire appel à Clara Rojas elle-même pour traduire son vécu ? L'implication dans ce projet de cette femme politique, qui fut directrice de la campagne présidentielle de Betancourt et vice-présidente de leur parti, Oxígeno Verde, avant d'être prise en otage, n'est pas précisée.

Par ailleurs, Ingrid Betancourt, dont Clara Rojas a fait un portrait impitoyable après leur libération, a fait l'objet d'un téléfilm espagnol en 2010, intitulé Operacion Jaque, l'opération militaire de l'armée colombienne pour la libération d'un certain nombre d'otages des FARC. Egalement, la productrice hollywoodienne Kathleen Kennedy (La Liste de Schindler), s'intéresse aussi à Ingrid Betancourt. Celle-ci avait donné son accord enthousiaste pour un projet d'adaptation sur écran de son histoire, mais aucune précision n'a circulé depuis. Sorti le 21 septembre 2010, Même le silence a une fin (Gallimard), livre qu'Ingrid Betancourt a écrit durant un an et demi en suivant le fil chronologique du récit de sa captivité dans la jungle colombienne.

Il faut dire que le retour à la liberté d'Ingrid Betancourt - après avoir été encensée et accueillie comme une rock star, décorée de la légion d'honneur par la France - s'est accompagné très vite de nombreux scandales : les portraits accablants de ses ex-compagnons de captivité, et justement celui fait par Clara Rojas son ex-directrice de campagne -qu'elle a snobée la seule fois où elle l'a croisée -, sa réclamation qui a choqué le monde entier d'une indemnisation par la Colombie pour ses jours passés comme otage, alors qu'elle avait été mise en garde par son gouvernement de la dangerosité de sa campagne dans certains endroits, puis sa renonciation et ensuite son refus d'accepter l'argent de la France

L'histoire de Clara Rojas risque d'être plus intéressante que celle d'Ingrid Betancourt qui a "un peu" voulu se faire passer pour ce qu'elle n'était pas... vraiment !

source :

A voir aussi

Anniversaire