• #buzzPeopleMag

Laure Manaudou séparée de Philippe Lucas: 'J'ai basculé entre l'ado et la femme'

Plusieurs mois après des retrouvailles aussi inattendues qu'attendues sur le plateau de Stade 2, Laure Manaudou et Philippe Lucas se sont à nouveau croisés. Cette fois-ci, c'est autour d'une piscine, du côté de Narbonne où le charismatique entraîneur a son camp de base, que le duo a évoqué cette rupture et cette séparation survenue en 2007.

"C'était Dallas !"

"Laure m'avait dit qu'elle partait pour l'Italie et que Philippe ne le savait pas. C'était comme un couple qui se séparait. C'était Dallas !", raconte Esther Baron, intime de Laure Manaudou, sur le site internet de L'Équipe qui a assisté à ces secondes retrouvailles entre l'élève et le maître, à l'occasion du tournage de la pastille La journée avec Laure que l'ex-nageuse présente sur Ma Chaîne Sport. L'occasion pour le duo de revenir pour le quotidien sportif sur cette séparation et la relation qui liait ces deux personnalités au fort caractère. "Les gens aiment nous voir ensemble", concède avec un sourire satisfait Philippe Lucas en référence au record d'audience de Stade 2 lors de ces fameuses retrouvailles.

Une chose est sûre, les sentiments et l'admiration que l'un et l'autre se portent sont intacts. "Personne ne lui ressemble, confie Laure Manaudou. Après lui, je ne pouvais pas retrouver une telle complicité (...) En dehors, c'était la vie avec lui qui était bien." Même son de cloche chez le futur marié Philippe Lucas : "Laure était à part. Je l'ai connue petite, je la considérais comme ma fille." Malgré un début de collaboration tronqué par un orgelet qui fera manquer à la future championne trois jours d'entraînement, la jeune fille sait alors qu'elle a en Philippe Lucas quelqu'un capable de l'emmener au sommet : "Il n'avait pas du tout la tête de l'emploi. Je me rappelle encore le T-shirt Arena, à filet, avec des trous, les colliers, les bracelets... C'est ça aussi qui m'a interpellée (...) Lui, je me disais qu'il serait capable de m'apprivoiser et de me tenir."

"Il y avait de l'amour"

Et il le fera. Malgré deux fortes personnalités, le secret de leur réussite : "Oui, mais il y avait de l'amour. J'adore Laure. Ça pétait parfois, mais comme partout." C'est pourquoi le départ pour l'Italie de Laure Manaudou afin de retrouver son amoureux de l'époque, Luca Marin, sans prévenir son coach, aura de lourdes répercussions sur leur relation. Avant de partir, la mère de la petite Manon ira trouver Esther Baron, la dernière à l'avoir vue. Une situation difficile pour la nageuse, meilleure amie de Laure. "J'étais dans l'eau, je continuais avec Philippe et je savais que Laure partait, c'était comme un couple qui se séparait", raconte-t-elle dans les colonnes de L'Équipe.

"A ce moment, elle avait vingt-ans, c'était son premier fiancé sérieux. C'était pas un mec bien, je le savais, mais quand elle était amoureuse, c'était dur pour elle d'écouter", confie Philippe Lucas. Laure Manaudou confirme : "On entend, mais ça rentre d'un côté et ça sort de l'autre." Mais l'ancienne star des bassins, qui a laissé place à son petit frère Florent sur le devant de la scène, explique son départ par la rigueur des entraînements du coach à la crinière blonde. "Je suis partie, car je n'acceptais plus la rigueur ; en Italie, c'était la facilité. Je faisais ce que je voulais. Je n'avais pas envie de m'entraîner, les mecs me disaient que ce n'était pas grave. Ils disaient amen à tout ce que je faisais", raconte encore Laure Manaudou, pourtant consciente qu'elle allait "droit dans le mur".

Mais pour elle, impossible de continuer. "C'est le moment où j'ai basculé entre l'ado et la femme", poursuit-elle, émettant l'hypothèse qu'elle ne serait "peut-être pas la femme et la mère heureuse" qu'elle est aujourd'hui devenue si elle n'était pas partie...

source :

A voir aussi

Anniversaire