chargement...
  • #buzzPeopleMag

Charlotte Gainsbourg et l'affaire Hallyday : "Je me sens très chanceuse..."

En cette fin d'année 2018, Charlotte Gainsbourg, égérie Saint Laurent Paris et Gérard Darel, partage la couverture de Vogue Paris avec sa mère et sa demi-soeur, Jane Birkin et Lou Doillon. Seule, elle affiche son allure indémodable en couverture du magazine Elle en kiosques ce vendredi 30 novembre 2018. L'actrice et chanteuse, Victoire cette année de l'interprète féminine, évoque de nombreux sujets mais refuse de mettre son grain de sable dans la brûlante affaire autour de l'héritage de Johnny Hallyday.

Fidèle à sa retenue, Charlotte Gainsbourg se refuse à tout commentaire sur ce que traversent la veuve et tous les enfants du rockeurs : "Je n'ai aucun commentaire à faire sur l'affaire." En revanche, elle ajoute : "Je me sens juste très chanceuse de ne pas avoir connu ça. Mon père a eu quatre enfants et ça s'est très bien passé."

C'était très douloureux au départ

On a tendance à l'oublier mais avant qu'il ne forme ces couples mythiques avec Jane Birkin, dont Charlotte (47 ans) est la fille, et Bambou, avec qui il a eu son petit dernier Lulu (32 ans), Serge Gainsbourg a été marié à Françoise-Antoinette Pancrazzi, dite Béatrice, avec qui il a eu Natacha (née le 8 août 1964) et Paul (né en 1967). Dans Le Parisien, le 10 avril dernier, Charlotte Gainsbourg expliquait à propos de la succession de son père : "C'était très douloureux au départ, comme ça l'est toujours dans toutes les familles. Les réunions chez le notaire, pour moi comme pour mes frères et soeurs, c'était franchement horrible. Mon père nous a laissés dans un flou total. C'est ce qu'il voulait : après moi le déluge. J'avais 19 ans, mes frères et mes soeurs à peine plus, mon frère Lulu avait 5 ans (...) C'est revenu aux enfants, on a tout partagé... On gère le droit moral tous les quatre. On n'a pas eu d'embrouille." Charlotte avait un attachement tout particulier à la maison de son père, elle l'a donc rachetée à ses demi-frères et soeurs : "Moi j'ai voulu racheter la maison rue de Verneuil où j'avais tant de souvenirs. Les autres n'avaient pas envie et on peut les comprendre." Elle y a tourné un clip (Lying With You) ; elle l'a prêtée à Lulu pour qu'il y enregistre son nouvel album, T'es qui là (2018), et elle a de nouveau le projet d'en transformer le rez-de-chaussée en musée.

Dans Elle, Charlotte Gainsbourg termine par un trait d'humour : "En revanche, je pense que mon père aurait dû avoir des obsèques nationales, non ? Y a peut-être quelque à faire, à gratter ?", confie-t-elle en riant. Qui sait si celui qui a revisité La Marseillaise façon reggae n'entrera pas un jour au Panthéon ? Ça aurait de la gueule !

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire