chargement...
  • #buzzPeopleMag

Elizabeth II : Kylie Minogue, Cheryl Cole, sublimes showwomen de Sa Majesté

Rien n'est trop beau, trop grand, ni trop star pour la reine Elizabeth II, encore moins en cette année de jubilé de diamant qui marque le 60e anniversaire de son règne. Lundi soir, la scène du Royal Albert Hall rivalisait de prestige et de sensations avec le fameux concert du jubilé qu'avait orchestré en juin dernier le Take That Gary Barlow, clef de voûte des festivités du week-end central du jubilé de diamant de la monarque révérée.

Certains, d'ailleurs, étaient à nouveau présents devant Sa Majesté pour la performance annuelle du Royal Variety, à l'instar d'un Robbie Williams en pleine forme (qui chanta Mr Bojangles et son dernier single, Different) ou d'une Kylie Minogue toujours aussi sexy (dans une robe dorée généreusement fendue) et toujours aussi ravie, émerveillée comme une jeune fille en fleur, de donner de la révérence à l'autorité suprême du Commonwealth - qui plus est, une femme absolument charmante. Une soirée particulière à plus d'un titre : la Royal Variety Performance célébrait son centenaire...

Entourée de ses camarades des Girls Aloud, girlband reformé dont elle est la vedette, la chanteuse Cheryl Cole semblait sur son petit nuage. Elle qui est déjà dans les bonnes grâces du prince Charles, qu'elle a l'occasion de côtoyer ponctuellement en raison de son engagement caritatif sous l'égide du Prince's Trust (la fondation du prince), a savouré l'immense privilège de quelques minutes de conversation avec la reine Elizabeth II, 86 ans. Superbe dans une robe noir et or identique à celles de ses copines Nadine Coyle, Sarah Harding, Nicola Roberts, et Kimberley Walsh, la popstar était surexcitée, après cette entrevue magique, partageant via Twitter son admiration pour la "gentillesse", la chevelure "barbe à papa" et les petites "ballerines" de la monarque. Chacune de ses consoeurs y est également allée de son petit commentaire sur les réseaux sociaux.

Autre groupe en vogue, mais masculin celui-là : les One Direction, également invités à se produire pour cette 100e édition du Royal Variety show et descendus des rangées de la salle pour interpréter leur single Little Things, ont apprécié, du haut de leurs jeunes années tout juste post-adolescence, cette rencontre au sommet. Harry Styles, membre du quintet aux allures de Mick Jagger et réputé pour ses romances médiatisées avec des femmes bien plus mûres que lui, ne s'est toutefois pas laissé aller à faire du gringue à la vénérable octogénaire guidant les destinées du royaume.

Parmi les autres stars mondiales qui ont contribué au succès de l'événement, Alicia Keys, épanouie, était divine tant sur scène qu'en dehors, observant avec fascination le baise-main déposé par le merveilleux ténor Placido Domingo, incliné devant la reine après avoir chanté en duo avec la somptueuse cantatrice galloise Katherine Jenkins, en robe de satin violette pour sa quatrième participation à ce gala et y interpréter l'hymne national. Chacun des protagonistes - citons encore Rod Stewart, Neil Diamond, Bruce Forsyth, ou Ronnie Corbett - a eu droit à un peu de l'attention de la reine Elizabeth II et de son époux le duc d'Edimbourg, en bonne forme après ses problèmes de santé estivaux.

La soirée du centenaire du show du Royal Variety, rythmée par les numéros comiques du maître de cérémonie David Walliams - entré en scène en smoking et jet pack tel James Bond - et les performances de ses stars, sera diffusée le 3 décembre prochain sur ITV1.

source :

Lire aussi...

Last News