chargement...
  • #buzzPeopleMag

Dropped : Le difficile retour à la télé d'Alain Bernard et Philippe Candeloro

Comment se remettre d'une tragédie comme celle de Dropped, qui a provoqué la mort de dix personnes, dont les étoiles du sport français Alexis Vastine, Florence Arthaud et Camille Muffat ? C'est la question posée à certains participants, témoins du terrible accident, ainsi qu'aux proches des victimes. Et pour Philippe Candeloro et Alain Bernard, présents lors de la collision des deux hélicoptères, ainsi que pour Sophie Kamoun, l'agent devenue amie de Camille Muffat, l'heure est au retour à la télé...

Rentré samedi 14 mars d'Argentine, Philippe Candeloro avait laissé un message émouvant sur son compte Facebook. Au quotidien L'Équipe, il a confié qu'il "n'oubliera[it] jamais ce qu'il s'est passé", mais ne veut ni "reculer ni faire la gueule d'être encore là". Philippe Candeloro veut simplement "reprendre le cours de [s]a vie". Et cela passera par la prochaine étape des Mondiaux de patinage artistique qui se dérouleront le 25 mars prochain à Shanghai.

"C'était prévu comme ça : tout avait été organisé avec la boîte de production pour que j'enchaîne, si je n'étais pas éliminé, sur la troisième étape au Népal après les Mondiaux. Être en Chine, ça m'évitera de penser à tout ça", confie au quotidien L'Équipe celui qui fait habituellement équipe avec Nelson Monfort. "On balance entre tristesse et soulagement", poursuit-il, indiquant qu'il aimerait "un hommage global" à l'aéroport lorsque les dépouilles seront rapatriées d'Argentine. "On pourrait rencontrer les familles. Et commencer à relâcher la soupape pour tourner la page", conclue-t-il.

Le 31 mars prochain, ils seront deux à commenter les championnats de France de natation à Limoges. Alain Bernard, présent en Argentine, et Sophie Kamoun, agent de Camille Muffat dont elle était devenue très proche après la retraite de celle-ci. "On a l'impression d'être dans une machine à laver, on n'arrive pas à s'arrêter pour se concentrer sur notre peine", confie Sophie Kamoun à L'Équipe, qui déjeunait lundi avec Alain Bernard. "Je n'ai pas eu le temps d'y penser, c'est tellement loin de mes préoccupations. Mais curieusement, et assez spontanément, je vais les commenter, oui, poursuit-elle en évoquant les championnats de France de natation. Ces championnats vont être très tristes, la natation est dans un état de tristesse incroyable. Mais il faudra rendre à Camille le plus beau des hommages et j'espère que j'y contribuerai."

Saura-t-elle pour autant faire abstraction du contexte ? Si Sophie Kamoun n'a pas la réponse, elle est certaine "qu'Alain sera dans le ton, il sera d'un grand soutien parce qu'il est totalement affecté et au coeur du drame". Reste à espérer que l'enterrement de Camille Muffat n'aura pas lieu durant la semaine des championnats de France. "Je n'imagine pas certains nageurs, entraîneurs et dirigeants être à Limoges à ce moment-là, explique-t-elle. Ou alors, il faudrait que la Fédération soit prête à modifier le programme pour que ceux qui le souhaitent puissent aller à Nice se recueillir..."

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire