• #buzzPeopleMag

Dr House est toujours aussi malade : abandonné par son meilleur ami, excité par une collègue et charmé par... sa supérieure !

Bienvenue à l'hôpital Princeton-Plainsboro. Aujourd'hui, c'est un patient très particulier dont nous devons nous occuper : Gregory House. Il revient hanter TF1 dès 20h45 ce soir, mais un mal le ronge et nous sommes les seuls à pouvoir le soigner.

Diagnostic de Greg House : génie insupportable qui doit faire face à la solitude

Gregory House (joué magistralement par Hugh Laurie) est un antihéros au succès foudroyant. Misanthrope, goguenard, cynique, manquant de considération pour ses prochains et macho, il est aussi incroyablement génial dans son domaine. Meilleur diagnosticien des Etats-Unis, Dr House a une sacrée réputation et pourtant... ce médecin boiteux qui se drogue à la Vicodin n'a rien d'une référence : il ne porte pas de blouse, maltraite certains patients, opte pour des stratégies médicales que personne n'oserait tenter et finit par... sauver ses patients. Oui, c'est énervant mais il a (presque) toujours raison. Le "presque" étant à mettre sur le compte de l'hypothèse du lupus, régulièrement évoqué lors des brainstormings médicaux. Sans surprise, ce n'est jamais le cas : les malades ont toujours des pathologies étranges et bien complexes qui font le bonheur de House.

Ce soir, c'est la 5e saison inédite que TF1 diffusera et étonnamment on se surprend cette fois à éprouver de la compassion pour cet homme qui va se retrouver totalement seul. En effet, à la fin de la saison 4, Amber - ancienne membre de l'équipe de House et fiancée de Wilson (joué par Robert Sean Leonard) - meurt dans un violent accident de bus. Wilson considère alors son meilleur ami comme le coupable, puisque Amber raccompagnait un House ivre lors de l'accident. Déçu par son ami Greg, le cancérologue décide de faire son deuil en quittant l'hôpital et en s'éloignant de House. Dans la saison 5, nous verrons comment Greg House se retrouve face à ses démons et face à sa solitude, sans son éternel soutien Wilson : un moment difficile à vivre pour House. Un indice : il pourrait trouver un allié en la personne d'un détective privé aussi efficace qu'original...

Diagnostic de l'équipe de House : des maux d'amour...

Mais la saison 5 sera aussi l'occasion de s'attarder sur l'équipe médicale du grincheux : alors que le Dr Kutner va mourir (Kal Penn, parti travailler à la Maison Blanche), la sexy "numéro 13" (interprétée par la princesse Olivia Wilde) va faire des siennes. Au cours d'un épisode survitaminé, nous allons la découvrir en boulimique de sexe bisexuelle (scène hot en perspective !), qui tente de noyer sa peur de la maladie de Huntington. Ce personnage aussi sexy qu'énigmatique va peu à peu se révéler... et exciter la curiosité de ce facétieux Dr House toujours enclin à percer un mystère qui ne le regarde pas.

Mais le sexe n'est pas tout, il y aussi l'amour : la romance qui nous tiendra en haleine sera évidemment celle de Chase et Cameron. Si les interprètes Jesse Spencer et Jennifer Morrison ont également entretenu une liaison (ils ont été fiancés), leur love story aura duré moins longtemps que celle de leurs personnages, puisque Chase et Cameron... vont se marier ! Toutefois, en raison d'un choix de Chase, contraire à l'éthique, Cameron quittera l'hôpital (et la série) en fin de saison 5. Rassurez-vous, les bruits courent qu'elle reviendra très, très, très probablement.

Enfin, s'il y a une tension sexuelle qui nou passionne tous, c'est évident celle qui lie Cuddy (Lisa Edelstein) et House. Pour les impatients, sachez que dans l'épisode 23 de la saison 5, une surprise attend les adeptes du couple "Huddy" (néologisme de House et Cuddy, bien sûr) : un baiser... enfin (voir vidéo) !

Ordonnance

Pour soigner toutes ces maladies, nous pouvons prescrire une bonne cargaison de vicodine pour le Dr Greg House et éventuellement un séjour en hôpital psychiatrique. Pour vous téléspectateurs, un seul remède à tous vos problèmes : être aussi fidèles à House que vous l'êtes désormais à Patric Jane, alias The Mentalist. Simon Baker et Hugh Laurie surfent tous les deux sur la vague des antihéros, un genre qui semble vous plaire au vu des audiences impressionnantes enregistrées par TF1 (entre 8 et 9 millions de téléspectateurs). Dans Le Figaro, une historienne analyse le phénomène : "Oui, [il faut être un personnage cynique et méchant pour réussir à la télévision]. La décennie des années 2000 est celle du politiquement incorrect et des antihéros avec des personnages qui sont de plus en plus rugueux et qui ont toujours une faille, quelque chose qui ne va pas. Dans l'autre grand succès récent de TF1, The Mentalist, le héros certes plus beau et plus sympathique que House, a également une faille intérieure."

Côté "antihéros", les téléspectateurs de TF1 vont être servis avec l'arrivée dans quelques jours des premières saison de Dexter... Mais avant de voir le "Saigneur", vous pourrez vous délecter de la présence du Docteur.

Et faites attention à ce qu'il vous raconte car... Everybody lies.

AJC

source :

A voir aussi

Anniversaire