chargement...
  • #buzzPeopleMag

“Ils voient bien que leur reup n’est pas pareil” : JoeyStarr se confie sur ses trois fils

“Ils voient bien que leur reup n’est pas pareil” : JoeyStarr se confie sur ses trois fils

JoeyStarr est un papa comme les autres… ou presque. Il a beau être le roi de la provoc’, mener une vie à cent à l’heure et être rock’n’roll, il n’est pas dénué de craintes quant à ses fils. À la tête d’une petite tribu de trois garçons Matisse 13 ans et Khalil 11 ans, (née de sa relation avec Leïla Dixmier) et Marcello, 4 ans (dont l’identité de la maman n’a pas été révélée), le rappeur fait de tendres confidences sur eux dans les colonnes des Inrockuptibles.

"Je ne suis pas à l’abri de faire des conneries"

À la "Une" du magazine avec Béatrice Dalle, les deux ex-amants terribles s’embrassent fougueusement pour des “retrouvailles choc”. Comme à son habitude, le duo joue les rebelles. S’il se plaît dans ce rôle-là, JoeyStarr n’en est pas moins conscient de l’image qu’il peut renvoyer à ses enfants : “Ce qui m’effraie, comme je ne suis pas à l’abri de faire des conneries, c’est de louper des choses avec mes enfants, d’autant que je ne vis pas avec eux”. Le comédien peut compter sur le soutien de sa maman, qui n’hésite pas à le recadrer comme la fois où il était à l’Olympia. “J’étais à l’Olympia, assis par terre avec une bouteille de rhum et je sautais sur les fesses comme au carnaval. Je fais arrêter la musique pour m’adresser à mes fils qui sont au balcon : 'Hey, si on vous demande ce que fait papa, vous dites ça !' En sortant, elle me dit : 'Bon, Didier, ça suffit les conneries. En plus, tes fils te regardent'”. Toujours aussi désinvolte, il ajoute : “De toute façon, ils en ont vu, les gosses !”

 

"Ils observent tout sans juger”

À 51 ans, le rappeur de NTM continue de faire les quatre cents coups. “Un matin, en vacances, mon frère ne me réveille pas et je dors face contre terre sur la pelouse et mon fils me réveille : 'Papa, on a faim, là' (rires)”, se souvient-il. JoeyStarr sait qu’il n’est pas un papa comme les autres et préfère en rire : “Depuis qu’ils vont à l’école dans le 5e et tout ça, ils voient les darons des autres et ils voient bien que leur reup n’est pas pareil. Mais à leur âge, ils observent tout sans juger”. Il ajoute : “On dirait des batraciens avec leurs petites têtes et leurs gros yeux”.

C.S

source :

Last News

Anniversaire