• #buzzPeopleMag

Johnny Hallyday dépérissait face au cancer : Son manager raconte, sans fard...

Dans une longue interview accordée au JDD en date du 25 mars 2018, l'ami et manager de Johnny Hallyday Sébastien Farran se confie largement sur l'affaire du testament et défend Laeticia. Mais il raconte également le combat de son ami et protégé face au cancer, comment il s'est accroché, avant de dépérir au fil des semaines et jusqu'au dernier souffle, le 5 décembre 2017.

"Les six premiers mois, il s'est battu comme un lion contre le cancer. C'était incroyable : il ne perdait même pas ses cheveux, se souvient son manager. Il a fait la tournée des Vieilles Canailles, personne n'y croyait. Il m'a dit : 'Si je ne le fais pas, je meurs'. C'était un surhomme, on a cru qu'il allait s'en sortir." Mais au septième mois, la maladie reprend le dessus et Johnny perd l'appétit. "On le voyait maigrir : 6 kilos, puis 8, puis 10 [...] Johnny était devenu un homme qui flotte dans son caleçon, qu'il fallait aider à se lever pour aller aux toilettes – je le sais, je l'ai fait, raconte Farran. On le portait, on l'aidait à manger."

C'est alors que le Taulier prend une décision qui fait encore couler de l'encre, en se murant à Marnes-la-Coquette et refusant notamment l'accès à ses enfants aînés Laura Smet et David Hallyday. "Johnny ne voulait plus voir personne", assure Sébastien Farran. "Très diminué" et désireux de "s'isoler du reste du monde", Johnny était seulement entouré de sa femme, leurs deux filles Jade et Joy, de "son coach sportif, Dada, et Karl, son chauffeur". "Jade, Joy et Laeticia dormaient à ses côtés sur un matelas posé par terre", se souvient notamment Farran, qui, visiblement, faisait lui aussi partie de ce cercle très fermé...

Interview à retrouver en intégralité dans le Journal du Dimanche, en kiosques le 25 mars 2018.

source :

A voir aussi

Anniversaire