• #buzzPeopleMag

Kate Middleton caresse "Harry" devant William en visite à Cumbria

Les grandes promenades en pleine campagne avec Lupo manqueraient-elles à Kate Middleton, depuis que les Cambridge sont revenus s'installer à temps plein à Londres au palais de Kensington en 2017, réservant Anmer Hall, leur maison dans le Norfolk, aux vacances ? En visite mardi 11 juin 2019 avec son mari le prince William dans le comté de Cumbria, tout au nord du pays à la frontière avec l'Écosse, la duchesse s'est en tout cas fait plein de nouveaux amis à quatre pattes ! On pourrait parier que le fameux cocker anglais de la famille a assidûment reniflé sa maîtresse à son retour...

Trois jours après avoir participé, avec leurs trois enfants, à la parade Trooping the Colour en l'honneur du 93e anniversaire de la reine Elizabeth II, lui à cheval en uniforme de colonel des Irish Guards et elle en robe-manteau jaune Alexander McQueen, le prince William et la duchesse Catherine de Cambridge sont arrivés en hélicoptère dans l'après-midi du mardi 11 juin 2019 à Keswick, petite ville de 4 000 habitants blottie entre lacs et forêts, pour une mission dans une ambiance chaleureuse et beaucoup plus décontractée. Il s'agissait de la première étape d'une visite destinée à rendre hommage au travail des agriculteurs, bénévoles et autres héros locaux de la population rurale du comté de Cumbria.

Il a l'oeil vif et le poil brillant, c'est le prince Harry !

Le couple s'est attardé sur la place du marché de la ville, où lui ont été présentés des responsables d'organisations locales, des bénévoles, des urgentistes, des jeunes formés à l'aide pour la santé mentale ou encore des sauveteurs en montagne. William et son épouse n'ont pas manqué de prendre le temps d'aller à la rencontre du public – des centaines de personnes massées le long de barrière disposées des deux côtés de l'allée. Vêtue d'un jeans noir, de bottines See By Chloé et d'une veste kaki Troy London pour un look de baroudeuse comme elle les affectionne, Kate, 37 ans, s'est aussi attardée de longues minutes auprès de trois épagneuls qu'elle a couverts de caresses tout en conversant avec leurs maîtres, Kerry Irving et son épouse Angela.

Le duc et la duchesse connaissaient en fait déjà le couple, engagé en faveur de la santé mentale après avoir surmonté une sévère dépression à la suite d'un grave accident, et l'un de ses chiens, Max, qui l'a aidé dans cette épreuve et est formé comme animal de thérapie : ils les avaient rencontrés au mois de mai au palais de Buckingham lors de la garden party à laquelle ils avaient pris part et avaient apparemment été enchantés au point que le duo a été invité à les revoir lors de cette visite. Occasion partagée par les deux congénères de Max, que leur maître entraîne également, nommés Paddy et... Prince Harry ! "Ah oui, c'est vrai, vous nous aviez parlé de lui, au palais de Buckingham !", s'est exclamé William. Nul doute que les caresses données au "Prince Harry de Winterfells" – son nom complet – ont dû être accompagnées de quelques traits d'humour.

C'était décidément la journée des toutous : à quelques mètres de là, la duchesse Catherine, histoire de ne pas faire de jaloux, s'est accroupie le long des barrières pour en caresser un autre. On l'a vue aussi saisir avec amusement la jambe qu'une fillette avait lancée par-dessus.

La visite du jour des Cambridge s'est poursuivie dans un élevage traditionnel de moutons rough fell, race rustique emblématique de la région, où ils se sont initiés à la tonte de la laine et ont échangé sur les difficultés que rencontrent les agriculteurs.

La veille, le prince William prenait part sans son épouse à la cérémonie au dîner de gala du 25e anniversaire de Child Bereavement UK, organisme, dont il est le parrain depuis 2009, qui vient en aide aux familles ébranlées par la perte d'un enfant.

source :

A voir aussi

Anniversaire