• #buzzPeopleMag

Zaz : de saltimbanque chanteuse de rue... au sommet des charts !

Hier encore, c'est dans les rues de la capitale qu'Isabelle Geffroy attirait l'oeil des badauds dans le quartier romantico-touristique de Montmartre. Les journées se font plus ou moins lucratives et c'est sous la menace permanente d'une intervention policière que vivait celle que l'on surnomme aujourd'hui Zaz (un pseudonyme miroir qui se lit aussi bien de gauche à droite, que de droite à gauche), entourée de Germain et Mister T, ses compagnons d'infortune.

Aujourd'hui signée par une major de l'industrie musicale (Sony/BMG), elle devient l'une des artistes les plus vendues du moment... Son univers jazzy aux arrière-goûts de cabaret séduit de plus en plus le public le public : après avoir été 11e des ventes, la semaine dernière avec son premier album éponyme, dans les bacs depuis le 10 mai, elle grapille encore quelques rangs et s'impose pour la première fois dans le top 10, en héritant de 7e place.

Celle qui reprenait autrefois le répertoire d'Edith Piaf - tout en répondant aux requêtes des passants qui réclament parfois du Beyoncé, Whitney Houston ou L5 - dans les quartiers bobo de la capitale, rend un hommage à la Môme dans son album en remettant au goût du jour Dans ma rue, la complainte d'une prostituée signée Piaf.

Elle signe la plupart des titres de son album, mais s'est également attaché les services de... Raphaël qui a mis sa plume à profit pour quatre titres présents sur l'album de Zaz. C'est la première fois de sa carrière que l'interprète de Ne partons pas fâchés joue les auteurs pour un artiste. C'est en la découvrant la scène du Sentier des Halles qu'il a eu un coup de coeur pour Zaz, qui investira la scène du Café de la Danse, mardi 1er juin, avant d'entrer dans la cour des grands en s'invitant aux Francofolies de La Rochelle, le 13 juillet prochain.

JO

source :

A voir aussi

Anniversaire