chargement...
  • #buzzPeopleMag

Mariage de William et Kate : Sept ex-conquêtes du prince invitées !

A quelques mois du jour heureux qui les verra convoler et qui fera de Kate Middleton une princesse, le prince William et sa belle, qui vient de célébrer son 29e anniversaire (avec quelque six mois d'avance sur son prince), ont fait en ce début d'année une légère entorse à leurs préparatifs pour se consacrer au mariage d'un couple d'amis. Le 8 janvier, c'est en effet auprès d'Harry Aubrey-Fletcher et Sarah Louise Stourton qu'ils étaient présents, en l'église St Andrews, à Aldborough, dans le North Yorkshire. Kate s'y est fait remarquer en apparaissant, peut-être avec un peu de malice, dans un look noir, aux antipodes de ce qu'on s'attend à la voir porter le 29 avril 2011 du côté de l'abbaye de Westminster.

Bien des mystères entourent encore cette union événement, dont l'identité du créateur retenu pour la robe de mariée. Des noms ont été soufflés, des couturiers ont présenté des suggestions spontanées, mais le secret demeure entier.

Un secret, en revanche, qui semble commencer à être éventé : celui entourant la liste des invités. Les futurs mariés ont souhaité impliquer les sujets de la Couronne dans leur grand jour, et ont à cet effet alloué 300 invitations délivrées par tirage au sort. Mais l'identité de leurs invités officiels est également guettée. Et la tâche n'est pas aisée, puisque William et Kate sont autorisés à n'inviter respectivement que 100 convives, pour un total de 300 (les 100 restants étant désignés par la famille royale) conviés au banquet et à la soirée dansante organisée par le prince Charles à Buckingham.

Sept ex-conquêtes du prince William invitées à son mariage avec Kate ?!

Il y a quelques semaines, la rumeur d'une invitation faite au couple Bruni-Sarkozy mais pas au couple Obama avait fait du bruit. Et, il y a quelques heures, le Daily Mail jetait un pavé dans la mare en fournissant une suggestion de liste établie en recoupant indiscrétions et confidences, à découvrir en cliquant ici. La grande surprise de cette liste, à n'en pas douter, est la présence de... sept ex-girlfriends du prince William : Rose Farquhar (son premier grand amour), Arabella Musgrave, Davina Duckworth-Chad (premier flirt connu du public), Jecca Craig, Olivia Hunt (rencontrée, comme Kate, sur les bancs de l'Université Saint-Andrews), Anna Sloan (connue pour avoir été possiblement impliquée dans la séparation de Kate et William en 2004), Natalie Hicks-Lobbecke (une copine de polo plus âgée et désormais mariée) ! Quant à Kate Middleton, deux anciennes conquêtes pourraient être de la fête : Willem Marx et Rupert Finch.

Le Daily Mail exclut par ailleurs d'office la duchesse Sarah Ferguson, vraiment pas en odeur de sainteté au Palais, Carley Massy-Birch, qui précéda Kate dans les bras de William (d'où une ambiance tendue entre les deux demoiselles), ou encore certaines copines de Kate qui ont eu la mauvaise idée de faire acte de déloyauté en faisant quelques révélations à la presse.

Des menaces sur le grand jour...

Et, tandis que le jeune couple s'affaire à préserver ce grand mystère, le gouvernement, lui, tente de faire face à l'effervescence suscitée par l'approche du grand moment et à ses possibles dérives. Le Premier Ministre David Cameron a offert aux sujets de la couronne que le jour des noces soit férié, afin que chacun puisse se consacrer à cette célébration. Mieux encore : les pubs auront l'autorisation de rester ouverts jusqu'à 1h dans la nuit du vendredi - jour du mariage - et du samedi, sans requérir d'autorisation exceptionnelle ! Ce qui implique nécessairement un dispositif d'encadrement important pour éviter les dérapages de fêtards éméchés... Au chapitre des troubles à l'ordre public, David Cameron et le maire de Londres Boris Johnson sont quasiment pris en otages par les conducteurs de métro de la capitale britannique, qui menacent de se mettre en grève le jour du mariage. Les conséquences seraient évidemment désastreuses. Boris Johnson fait appel aux bons sentiments et à la raison des potentiels grévistes pour ne pas entraver le bon déroulement des célébrations nationales... Mais la discorde est bien ancrée, toujours autour de la rémunération des jours fériés travaillés - un cheval de bataille qui avait valu une grève générale lors du Boxing Day, le 26 décembre, jour de l'ouverture des soldes ! Et pour ne rien arranger, les équipages de la British Airways menacent également de se mettre en grève pour une durée de 9 jours incluant le week-end du mariage royal !

Business sous haute surveillance

Au rayon business, la vigilance est également de mise. De même que les marques et commerçants ont interdiction d'utiliser, tout ou partie, les noms des membres de la famille royale apposés à des biens (vêtements et autres) de manière à faire croire qu'ils en sont partenaires, cette interdiction vaudra pour Kate Middleton, avant même son entrée officielle dans la famille royale. On sait que la future princesse se démarque et se remarque par son style impeccable : tout ce qu'elle arbore a matière à devenir un hit ! La tentation est grande de récupérer une telle aura, mais les contrevenants sont prévenus : toute transgression, reproduction ou utilisation abusive du nom de Kate Middleton sera passible de poursuites se chiffrant en dizaines de milliers de livres sterling...

Enfin, business toujours, Buckhingham Palace continue de veiller scrupuleusement à la liste du merchandising édité en célébration et en souvenir de ce 29 avril 2011. D'ores et déjà, face à l'afflux de commandes émanant du monde entier, trente emplois ont été créés dans les manufactures et au centre de distribution de la Royal Collection ! La reine Elizabeth II a quant à elle fait un beau geste, tenant compte de la crise économique, en décidant de ne pas répercuter la hausse de la TVA, entrée en vigueur le 4 janvier, sur ces produits.

G.J.

source :

Lire aussi...

Last News

Anniversaire