• #buzzPeopleMag

Meghan Markle, Harry et le bébé : Révélations sur l'accouchement en secret

Le divin et royal enfant est né ! Lundi 6 mai 2019 à 5h26 du matin, le prince Harry (34 ans) et son épouse Meghan Markle (37 ans) ont accueilli leur premier enfant, un garçon dont le prénom sera révélé dans quelques heures. Une naissance – une semaine après le terme – qui survient moins de trois ans après leur premier rendez-vous. Pour préparer au mieux les premiers moments de son enfant, le couple avait annoncé son déménagement du palais de Kensington vers le Frogmore Cottage, au domaine de Windsor dans le Berkshire, où ils ont emménagé plus tôt dans l'année.

Toute une logistique sous le sceau du secret a dû être mise en place pour que la naissance royale se déroule sous les meilleurs auspices et en toute sécurité, avec évidemment son mari à ses côtés. L'hypothèse d'un accouchement à domicile avait même pris du crédit, mais la maman a finalement été transportée lors du début du travail vers un hôpital londonien par les services de Scotland Yard. Certains membres de la famille royale n'étaient pas même au courant du lieu de la naissance, d'après le Daily Mail, qui avance que l'établissement choisi pourrait être le Portland Hospital, où le coût minimal pour deun accouchement s'élève à 15 000 livres (17560 euros). C'est là-même que les soeurs Beatrice et Eugenie d'York sont nées. Une chose est certaine, c'est que les jeunes parents souhaitaient garder les détails de la naissance privée, à tel point que ni le lieu de la venue au monde, ni l'identité des médecins composant l'équipe impliquée n'ont été révélés par le palais.

une décision radicale qui tranche avec la tradition et notamment le photocall de William et Kate quelques heures après chaque naissance sur le perron du St Mary's Hospital ou encore le nom du médecin qui a oeuvré pour l'accouchement. La mère de Meghan, Doria Ragland, était également présente le jour J. Son père, Thomas Markle, avec qui elle n'est pas en bons termes, a eu connaissance de la nouvelle dans les médias.

Au cours de sa grossesse, la duchesse de Sussex a été critiquée pour certaines dépenses extravagantes, la presse britannique la présentant en "impératrice romaine" ayant un goût marqué pour le luxe. Mais à présent, les médias ne peuvent que trépigner de joie face à l'heureux événément et le sourire irrésistible du jeune papa lorsqu'il a annoncé la nouvelle. Son frère William et sa belles-soeur Kate sont également aux anges, loin des rumeurs de distances prises entre les deux tandems princiers. En effet, certains commentateurs pensent que l'épouse du fils aîné de Diana s'inquiète de voir Meghan transformer Harry, ancien soldat de l'armée britannique, en beau-parleur mondain.

Jusqu'à présent toutefois, c'est pour leur enfant qu'Harry et Meghan ont rassemblé leur énergie, et pas pour les mondanités. Ils ont ainsi étudié l'hypno-naissance pour un accouchement en toute sérénité, souhaitant être entourés de sages-femmes pour le jour J, chez eux à Frogmore Cottage. Mais le dépassement du terme ainsi que l'âge de la mère qui l'a fait entrer dans la catégorie des grossesses gériatriques a contrarié ce scénario. Toutefois, plusieurs sages-femmes ont été sollicitées lors de l'accouchement, comme l'a prouvé le message du secrétaire général du Royal College of Midwives qui a salué leur travail pour la naissance du bébé de 3,260 kg, le plus léger des huit petits-enfants de la reine Elizabeth.

source :

A voir aussi

Anniversaire