chargement...
  • #buzzPeopleMag

Grace Jones19 Mai 1948 / Etats-Unis

Grace Jones

"Je n'étais pas née pour être une star", raconte Grace Jones. "Un jour, j'ai décidé d'accepter cette responsabilité", explique celle qui est une artiste aux multiples talents. Rien ne laissait présager que cette fille de prédicateur, née le 19 mai 1948 à Spanish Town en Jamaïque, allait mener une carrière internationale de chanteuse.
En effet, si le métier de mannequin était une évidence au vue de son physique androgyne, de sa parfaite plastique et de son mètre 79, c'est le hasard de la vie qui l'amène à enregistrer son premier disque. Après être arrivée à New York en 1965 avec ses parents et son frère Randy, elle étudie le théâtre à l'université de Syracuse puis devient rapidement modèle. Alors qu'elle fait la une de magazines comme Elle ou Vogue, Grace Jones vit entre Paris et la Grosse Pomme où elle fréquente les nightclubs les plus réputés. Et c'est en chantant pour s'amuser lors de ces soirées qu'elle attire le regard de professionnels de la musique. Elle dit même : "quelqu'un a vu là un moyen de se faire de l'argent. Je suppose que je suis chanceuse." Son premier album sort dans les bacs en 1977 et contient notamment la reprise de La vie en rose d'Edith Piaf. La couleur du disque est un mix entre le disco et le reggae, une touche aussi particulière qu'inattendue et qui lui confère le statut d'artiste à part entière.
Muse d'Andy Warhol, figure du Pop Art aux Etats-Unis, elle est aussi la source d'inspiration du photographe Jean-Paul Goude dont elle devient la compagne au début des années 1980. Ensemble, ils ont un fils, Paul. De cette rencontre, Grace Jones confie : "Jean Paul a vu mon travail et il est devenu fan, j'ai vu son travail et je suis devenue fan. Ensemble, nous avons développé le look Grace Jones." Une allure très géométrique accentuée par une coupe de cheveux très courte, sa marque de fabrique. Dès lors, Grace Jones devient unique dans le paysage du show-business, reconnaissable entre mille. "Je suis comme un vieux vin que tout le monde essaye de copier", dit-elle en précisant bien sûr qu'elle n'a jamais été égalée.
Mais cette relation avec Jean-Paul Goude, aussi passionnée qu'elle fut, ne dure pas. En 1985, Grace Jones file une nouvelle histoire d'amour avec l'acteur Dolph Lundgren qui fut dans un premier temps son garde du corps. Elle le pousse même à auditionner pour jouer un agent du KGB dans James Bond, Dangereusement vôtre, film dans lequel elle a décroché un rôle (1985). Car Grace Jones est également une actrice. Après avoir joué dans Sweet vengeance, une série Z sans grand intérêt datant des années 1970, elle fait une apparition très remarquée dans Conan le destructeur au côté d'Arnold Schwarzenegger (1984) ou encore Shaka Zulu : The citadel (2001).
Une des images fortes aussi que le public retient de Grace Jones, c'est son tempérament. En 1981, elle tente de frapper un présentateur télé de la BBC, Russell Harty, parce que ce dernier lui tourne le dos. Elle lui crie : "Arrêtez de m'ignorer !". Elle avoue elle-même avoir un "terrible caractère". Et elle explique : "J'ai toujours été une rebelle. Je ne fais jamais les choses de la manière qu'elles sont supposées être faites. Je vais dans la direction opposée ou je crée une nouvelle direction pour moi-même, sans me soucier des règles ou de ce que dit la société".

 

Discographie :
2008 : Hurricane
2006 : Ultimate Collection
2006 : The Grace Jones Story
2005 : Fame / Muse
2004 : The collection (spectrum)
2003 : Universal master collection
2003 : 20th Century masters - The Millenium Collection : The Best of Grace Jones
1998 : Private Life : The Compass Point Sessions
1996 : Island life 2
1989 : Bulletproof Heart
1986 : Inside Story
1985 : Slave to the Rhythm
1985 : Island life
1982 : Living my life
1981 : Nightclubbing
1980 : Warm Leatherette
1979 : Muse
1978 : Fame
1977 : Portfolio

 

Filmographie :
2001 : Shaka Zulu : The Citadel, de Joshua Sinclair (TV)
2001 : Wolf girl, de Thom Fitzgerald (TV)
1999 : Palmer's pick up, de Christopher Coppola
1998 : McCinsey's Island; de Sam Firstenberg
1995 : Cyber Bandits, d'Erik Fleming
1992 : Boomerang, de Reginald Hudlin
1988 : A reggae session, de Thomas D. Adelman (TV)
1987 : Siesta, de Marie Lambert
1987 : Straight to Hell, d'Alex Cox
1986 : Vamp, de Richard Wenk
1985 : James Bond, Dangereusement vôtre, de John Glen
1984 : Conan le destructeur, de Richard Fleischer
1981 : Sweet Vengeance, d'Amin Q. Chaudhri
1976 : Attention les yeux !, de Gérard Pirès
1973 : Gordon's War, d'Ossie Davis

source :

Last News

Anniversaire