• #buzzPeopleMag

Guy Carlier5 Juin 1949 / France

Guy Carlier

Guy Carlier, l'homme aux multiples facettes et à l'humour aussi acide qu'un jus de citron, est né à Argenteuil, le 5 juin 1949. Avant de se lancer dans le monde des médias, Guy est d'abord employé dans la société d'exploitation de bois africain de Bernard-Henri Levy puis directeur financier dans une société de décoration du milliardaire, armateur et vendeur d'armes saoudien Adnan Kashoggi.
C'est après ces expériences qu'il dégaine sa plume pour écrire des chansons, notamment pour Melody, Julien Clerc, Demis Roussos, Phil Barney ou encore Fred Blondin et plus récemment, en 2005, pour Johnny Hallyday (Ce qui ne tue pas nous rend plus fort).
Mais c'est en laissant des messages sur le répondeur de Jean-Luc Delarue qui anime alors l'émission Mon œil sur Europe 1 qu'il va entrer dans le monde des médias. Au départ, ces messages qu'il signait M. Zermati, un personnage totalement imaginaire, n'avaient qu'un but, amuser son fils ! Mais ces messages sont si pleins d'esprit que Delarue finit par l'inviter en studio et lui propose de participer à la création de l'émission légendaire Ca se discute !
En 1995, il est chroniqueur dans l'émission de Laurent Ruquier, Dans tous les sens, sur France Inter sous le nom de M. Le Tallec. Malgré le départ de Ruquier, M. Le Tallec continue à sévir dans l'émission de Laurence Boccolini Rien à voir.
Après avoir pénétré le monde radiophonique et conforté par son succès, Guy n'aspire qu'à une chose : entrer dans le monde très select de la télévision. En 1998, Canal + lui ouvre ses portes dans l'émission Nulle part ailleurs. Le chroniqueur humoriste y réalise des portraits désopilants ! On le retrouve également sur France 2 dans Union libre où il est en charge de la chronique des télévisions européennes. En 2000, il rejoint Stéphane Bern dans Le Fou du roi diffusée sur les ondes de France Inter. Mais ce n'est véritablement qu'en 2004, avec sa chronique Guy Carlier dans le bocal, qu'il présente aux côtés de Marc-Olivier Fogiel dans On ne peut pas plaire à tout le monde ou encore le dimanche soir sur France 3, que Guy devient très populaire. Plus d'une célébrité se fera prendre dans les filets de son humour acerbe. Certaines lui en voudront d'ailleurs cruellement à l'instar d'Evelyne Thomas, Carole Rousseau ou Elisabeth Tessier. L'année suivante et jusqu'en juin 2006, Guy Carlier continue à sévir, mais heureusement pour les invités de Fogiel, avec une nouvelle rubrique, cette fois consacrée exclusivement à l'actualité télévisée : Guy Carlier dans le plasma.
Depuis 2007, Guy Carlier participe à l'émission polémique présentée par Nicolas Poincaré On refait le monde sur RTL. Par ailleurs, il est en charge de deux chroniques sur France 2. La première dans Jour de fête, une émission consacrée au cinéma et la seconde dans Foot, une émission dédiée au ballon rond !
Côté cœur, après un coup de foudre en janvier 2006, l'homme à la plume pointue a épousé en novembre 2006 Joséphine Dard, fille de l'écrivain Frédéric Dard avec qui il a eu un petit Antoine. Guy Carlier est par ailleurs papa de deux grands garçons.

 

Bibliographie :
2007 : Sauf le respect que je vous dois, Ed. Michel Lafon
2007 : Pamphlet sur la télé-realité, Ed. Seuil
2007 : Nouvelles chroniques de la connerie chronique, Ed. Presses de la Cité
2006 : Un an dans un bocal : Avec des thons et des requins, Ed. Presses de la Cité
2006 : Le cœur au ventre, Ed. Plon
2006 : Inconvenances, insolences et impertinences, Ed. Le Cherche midi
2005 : Carlier Libre : Chroniques télé, Ed. Presses de la Cité
2005 : J'peux pas plaire à tout le monde : Une année de chroniques chez Fogiel, Ed. Robert Laffont
2005 : 10 ans de télé !, Ed. Presses de la Cité
2004 : Les nouveaux bijoux de chez Carlier : Chroniques radio, Ed. Presses de la Cité
2004 : Chroniques de la connerie chronique, Ed. Presses de la Cité
2003 : Ultimes chroniques TV, Ed. Hors Collection
2002 : Splendeurs et misères du petit écran, Ed. Pocket
2002 : Nouvelles chroniques télé & lettres matinales, Ed. Hors Collection,
2002 : J'vous ai apporté mes radios : Lettres et chroniques, Ed. Laffont

 

source :

A voir aussi

Anniversaire