• #buzzPeopleMag

Patrick Bruel14 Mai 1959 / France

Patrick Bruel

Patrick Maurice Benguigui, plus connu sous le nom de Patrick Bruel, voit le jour le 14 mai 1959 à Tlemcen en Algérie française. En 1962, suite à l'indépendance de l'Algérie, il est contraint de quitter le pays comme des milliers de pieds-noirs. Il s'installe alors avec sa mère, divorcée, à Argenteuil en banlieue parisienne où il découvre Brel, Brassens ou Gainsbourg. Doué pour le football, on lui propose d'intégrer un centre de formation à 15 ans, mais devant le refus maternel, il se voit contraint d'abandonner son espoir de faire carrière dans le sport. Alors qu'il assiste à un concert de Michel Sardou à l'Olympia en 1975, il a une révélation : il sera lui aussi chanteur. Il poussera ses premières chansonnettes au Club Med où il est G.O, après avoir abandonné des études de théâtre.

Le 18 Juin 1978 marque un tournant dans la vie de Patrick Bruel. Il répond à une annonce de casting pour le film Le coup de Sirocco d'Alexandre Arcady, dans lequel il décroche l'un des premiers rôles. Le triomphe est immédiat, mais l'acteur préfère s'isoler à New York où il rencontre Gérard Presgurvic, qui deviendra son plus fidèle compagnon et l'auteur de la plupart de ses futurs titres, à commencer par Marre de cette Nana en 1984.


Les années 80 sont synonymes de succès à tous les niveaux : il tourne sous la direction de Claude Lelouch ou Georges Lautner, le film PROFS attire près de 3 millions de spectateurs. En 1986, il sort son premier album au succès mitigé, prélude au carton du suivant Alors Regarde sorti en 1989. C'est le début de la Bruelmania, où les fans s'égosillent à hurler Patriiiiiiiiiiick lors de ses concerts.


Après une tournée triomphale, ses apparitions se font plus rares, et on retrouve l'acteur dans des films comme Le Jaguar au côté de Jean Reno , K d'Alexandre Arcady ou Sabrina de Sydney Pollack. Il ne délaisse pas pour autant la musique et sort plusieurs albums avec autant de succès que les précédents.


Grand amateur de poker, il est le chantre de la discipline en France, et remporte même un tournoi du World Poker Tour en 1998.


Si sa carrière ne connaît pas de temps morts, il en est de même du côté famille. Il épouse en 2004 Amanda Maruani (aussi appelée Amanda Sthers, auteure de romans et de pièces de théatre) qui lui donnera deux enfants, avant une séparation douloureuse trois ans plus tard.
2007 est l'année du retour, avec un nouvel album live et le film Le Secret de Claude Miller, plébiscité par le public... Cette même année, il préside le jury du concours Miss France.

On le retrouve en 2009 dans le film Le Code A changé et, en 2010, dans le nouveau film d'Alexandre Arcady, Comme les Cinq Doigts de la Main.

Depuis 2009, Patrick Bruel est en relation avec la journaliste française Céline Bosquet.

 

Filmographie :

2010 : Comme les cinq doigts de la main, d'Alexandre Arcady

2009 : Le Code A Changé, de Danièle Thompson

2007 : Un secret, de Claude Miller

2006 : L'Ivresse du pouvoir, de Claude Chabrol

2006 : O Jerusalem, de Elie Chouraquie

2005 : Lobo

2004 : Une vie à t'attendre, de Thierry Klifa

2002 : Sinbad (dessin animé)

2001 : Les Jolies Choses, de Gilles Paquet-Brenner

2001 : Le Lait de la tendresse humaine, de Dominique Cabrera

1998 : Les folies de Margaret, de Brian Skeet

1998 : Hors jeu, de Karim Dridi

1997 : K, d'Alexandre Arcady

1996 : Le Jaguar, de Francis Veber

1996 : Sabrina, de Sydney Pollack

1993 : Profil bas, de Claude Zidi

1992 : Toutes peines confondues, de Michel Deville

1989 : Force majeure, de Pierre Jolivet

1989 : L'Union sacrée, de Alexandre Arcady

1988 : La Maison assassinée, de Georges Lautner

1986 : Attention bandits, de Claude Lelouch

1986 : Champagne amer, de Ridha Behi (film sorti en 1994)

1985 : P.R.O.F.S, de Patrick Schulmann

1984 : La Tête dans le sac, de Gérard Lauzier

1984 : Marche à l'ombre, de Michel Blanc

1983 : Le Bâtard, de Bertrand Van Effenterre

1983 : Le Grand Carnaval, d'Alexandre Arcady

1982 : Ma femme s'appelle reviens, de Patrice Leconte

1982 : Les Diplômés du dernier rang, de Christian Gion

1981 : Maigret se trompe, de Stéphane Bertin

1978 : Le Coup de Sirocco, d'Alexandre Arcady

source :

A voir aussi

Anniversaire